La vie secrète des chansons vendredi 12 octobre 2018 21h05

Résumé

Avec la reprise du «Pénitencier», Johnny Halliday s'est émancipé des bluettes yéyé. En interprétant son tube «Je l'aime à mourir» en espagnol, Francis Cabrel lui a offert, sans le savoir, une nouvelle vie au point qu'elle est aujourd'hui un standard dans toute l'Amérique du Sud. Il y a aussi l'histoire de ces reprises qui ont fait rayonner le patrimoine musical français à l'international, comme «La Mer», de Charles Trenet. De la mode des chansons multi-interprétées dans les années 50 au déferlement des standards de rock américains traduits en français pendant les yéyés, en passant par le filon des chansons italiennes, André Manoukian explore en détail le thème de l'originale et de la reprise.

Infos

Titre original
La vie secrète des chansons
Durée
120 min
Année
2018

Réalisateur

Vous avez aimé cet article ?

Articles sponsorisés Ailleurs sur le net

Articles sponsorisés Ailleurs sur le net