Carole Rousseau, quinqua depuis Noël

Depuis qu'elle est maman, Carole Rousseau a levé le pied ! © Julien Cauvin/TF1
Depuis qu'elle est maman, Carole Rousseau a levé le pied ! © Julien Cauvin/TF1

L’animatrice, qui revient avec une nouvelle déclinaison du "Grand concours", a fêté ses 50 ans le 25 décembre dernier.

L’époque où Carole Rousseau était l’une des présentatrices stars de TF 1 semble lointaine. Alors que, durant la première décennie des années 2000, elle était omniprésente sur la première chaîne française avec "C’est quoi l’amour ?" ou "Appels d’urgence" en seconde partie de soirée, mais aussi une pléthore de primes ("Les 30 plus grands…", "Le grand quiz du cerveau", "MasterChef", et on en passe), la jeune femme a été petit à petit éclipsée à partir de 2012, perdant une à une ses différentes émissions. Désormais, il ne lui reste guère plus que le rendez-vous annuel du "Grand concours des animateurs", dont on a droit ce vendredi à une déclinaison centrée sur les humoristes.
En 2015, Carole Rousseau n’avait pas hésité à pousser un coup de gueule en disant ouvertement ce qu’elle avait sur le cœur. "Quand au bout de vingt ans de collaboration, vous ne recevez même pas un mot de félicitations pour la naissance de vos enfants, quand au bout de vingt ans de collaboration, vous n’êtes même pas invitée à la soirée des 40 ans de la chaîne… Quand vous savez qu’ils ont essayé à plusieurs reprises de vous évincer mais que, dans le placard dans lequel je suis, je réalise encore plusieurs millions de téléspectateurs, peut-être que Carole Rousseau est parfois un mal nécessaire", avait-elle confié, visiblement très remontée.

Elle pensait ne pas avoir d’enfants 

Depuis, sa situation n’a pas vraiment changé. TF 1 la ressort deux ou trois fois par an de ce fameux placard, notamment en novembre dernier, lorsqu’elle a fait partie des animateurs choisis pour coprésenter à tour de rôle "Danse avec les stars". Aujourd’hui, Carole Rousseau a tout juste 50 ans. Un cap qu’elle a franchi le 25 décembre dernier. Et elle semble avoir remis de l’ordre dans ses priorités, comprenant qu’il n’y avait pas que le boulot dans la vie, elle qui avait tout misé sur sa carrière professionnelle, quitte à dégager une image de femme froide et calculatrice. Désormais, elle admet que la naissance de ses jumeaux, âgés de 4 ans et demi, a changé la donne. "J’ai fait partie de ces femmes qui, prises dans le tourbillon du travail, ont reculé à outrance l’échéance de la maternité. Cela a donc été un combat long et difficile. J’ai fini par faire ma vie comme si je n’allais jamais avoir d’enfants. C’est l’incroyable détermination de mon mari qui a fait que nous y sommes parvenus. Lui y a toujours cru. Et j’ai fini par y croire à nouveau moi aussi. La naissance de mes jumeaux m’a donné envie de lever le pied après plus de vingt ans à travailler de manière effrénée, à gérer parfois jusqu’à neuf émissions en même temps. Aujourd’hui, je veux prendre le temps d’observer mes enfants. Je retombe en enfance, je m’éclate à faire des dessins avec eux, de la peinture… Je suis devenue la reine des gommettes ! ".

L’animatrice n’est également plus sous contrat d’exclusivité avec TF 1. Ce qui explique que ce 12 janvier, en même temps qu’on la verra sur cette chaîne, elle sera également présente sur Gulli, aux commandes du jeu d’aventures "Safari go !". Elle va donc en quelque sorte se faire concurrence à elle-même. Pas mal pour quelqu’un que certains disaient fini…

"Le grand concours des humoristes", ce soir à 21 h sur TF 1.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET