Wonder Woman : Warner sauvé par sa superhéroïne

 © Warner Bros
© Warner Bros

En 2017, le succès du film a permis au studio US de poursuivre l’exploitation de l’univers DC Comics et a mis les femmes au centre de l’échiquier.

Wonder Woman n’est pas qu’une héroïne de fiction, au moins pour Warner Bros. ! Aux yeux du studio américain, elle est celle qui a permis à l’univers cinématographique DC d’enfin être une réussite après les résultats décevants obtenus par " Batman v Superman : l’aube de la justice " et surtout " Suicide Squad ". Si la Woman n’avait pas été Wonder, Warner en aurait peut-être bien été réduit à laisser tomber sa bande de superhéros, comme Universal l’a fait avec son Dark Universe. Depuis, la machine semble lancée, la preuve avec le carton réalisé l’an dernier par " Aquaman ". Si le familial " Shazam! ", sorti la semaine dernière, devrait avoir des ambitions plus limitées, Warner espère beaucoup de " Wonder Woman 1984 ", annoncé pour le 3 juin 2020. Beaucoup d’espoirs sont aussi placés dans " Bird of prey ", le spin-off de " Suicide Squad " dédié à Harley Quinn, la badass copine du Joker jouée par Margot Robbie. L’avenir es

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET