Vu pour vous : "Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald"

"Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald", dès le 14 novembre 2018 au cinéma.  © Reporters
"Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald", dès le 14 novembre 2018 au cinéma. © Reporters

La critique, garantie sans spoiler, de cette nouvelle incursion dans l'univers "Harry Potter" ainsi que les photos de la première mondiale à Paris… c’est par ici !

La première mondiale du second volet de la pentalogie "Les Animaux Fantastiques" s’est déroulée jeudi 8 novembre dernier, à Paris. L’endroit même où l’intrigue du long-métrage nous transporte, après un premier opus ancré à New York. L’équipe a, pour l’occasion, fait le déplacement. Au programme : séance de selfies et dédicaces sur le tapis rouge avec les Moldus. Seul manquait à l’appel : Johnny Depp, dont le personnage, Gellert Grindelwald, prête son nom au film. Si c’est autour de lui que tourne principalement la nouvelle franchise de JK Rowling, les fans français, eux, n’avaient d’yeux que pour son partenaire, Ezra Miller. Et pour cause ! L’acteur, qui incarne le tourmenté Croyance Bellebosse un orphelin en pleine quête identitaire, leur est apparu affublé d'un drôle d'accoutrement. Jugez plutôt…

Reporters_27416100.jpg

 

Parmi les autres stars à avoir ébloui la foule aux abords du cinéma UGC Ciné Cité Bercy, il y avait bien évidemment le séduisant Jude Law, qui prête ses traits à l'iconique Albus Dumbledore, ainsi que l’auteure JK Rowling. Les ravissantes Zoë Kravitz (Leta Lestrange) et Claudia Kim (Nagini) ont également foulé le red carpet tandis que le héros, Norbert Dragonneau alias Eddie Redmayne, est venu accompagné de son épouse, Hannah Bagshawe.

 

Et le film, il vaut quoi ?

#ProtectTheSecret oblige, on ne vous dévoilera aucun élément de l’intrigue afin de préserver la surprise. Et, croyez-nous, elle est de taille ! L'aboutissement de ce deuxième chapitre, en salles ce mercredi 14 novembre, vous laissera tout simplement sans voix. Tant pour le spectacle visuel que pour la révélation finale. La première chose que tout "Potterheard" (membre de la communauté de fans de Harry Potter) fera à l’issue de la projection sera probablement de "googler" pour obtenir plus d’informations à ce propos… ce qui, entre nous, risque de ne pas servir à grand-chose.

A part ça, "Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald" tient sa promesse. En plus d’émerveiller les spectateurs avec une galerie de nouvelles bestioles trop mignonnes, le film envoûte les plus nostalgiques d'entre eux dès l’instant où Poudlard se dresse au-delà des collines verdoyantes qui entourent l’école de sorcellerie mythique. Et sur le thème de "Harry Potter", en plus ! De quoi exciter plus d’un coeur.

De l’action, des effets spéciaux (parfois peut-être un peu trop), de l’humour innocent et beaucoup de tendresse font de ce volet, plus dense mais surtout plus sombre que le précédent, une véritable réussite. Quant à Johnny Depp, qui joue le grand méchant de l’histoire et dont le maintien au casting a largement été débattu suite aux accusations de violences conjugales portées à son encontre par son ex-femme… il livre une prestation exceptionnelle. La meilleure depuis bien (trop) longtemps ! Sans parler de Jude Law, on ne peut plus convainquant dans le rôle du jeune Dumbledore, renommé par certains "Yumbledore" ("yum" pouvant se traduire par "miam", comprenez…).

Bref, un blockbuster de 2h14 comme on aime. Merci pour ça, J.K. Rowling !

Ne manquez pas notre dossier spécial "Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald", avec l’interview croisée d’Eddie Redmayne et Jude Law, dans le Ciné-Télé-Revue de ce jeudi 15/11.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET