On vous dit tout sur "Mask Singer", la nouvelle émission événement de TF1

Abeille, cupcake, paon, lion… des costumes dingues qui font évidemment l'attrait de "Mask Singer". Devinerez-vous qui se cache derrière ? © TF1
Abeille, cupcake, paon, lion… des costumes dingues qui font évidemment l'attrait de "Mask Singer". Devinerez-vous qui se cache derrière ? © TF1

Ce spectaculaire programme musical venu de Corée débarque ce vendredi soir sur la première chaîne française. Serez-vous devant votre télévision ?

Comment ça marche ?

"Mask Singer" met en compétition douze célébrités masquées, dont l'identité est ainsi dissimulée aux jury – composé de quatre enquêteurs : la chanteuse Anggun, l'animatrice Alessandra Sublet, l'acteur Kev Adams et l'humoriste Jarry – et au public. L'artiste "caché", qui n'est pas nécessairement une vedette de la chanson, participe à la compétition en interprétant un tube connu de tous.

Après sa prestation, le jury, dont les membres sont appelés ici "enquêteurs", interroge l'invité afin de deviner son identité. Pour corser le tout, la voix de celui-ci n'est pas modifiée lorsqu'il chante, mais bien quand il parle. Le public et les quatre enquêteurs votent ensuite, et une personnalité est démasquée en fin de programme. Les autres célébrités doivent, elles, revenir chanter la semaine suivante. C'est Camille Combal qui présentera le programme.

Ça vient d'où ?

Lancé en Corée du Sud en février 2015, "Mask Singer" est un véritable phénomène en matière de divertissement ; à chaque diffusion dans un nouveau pays, le succès est garanti. Après son triomphe en Asie, le programme, diffusé en janvier 2019 sur la chaîne Fox aux Etats-Unis, a réuni 12,4 millions de téléspectateurs américains, soit son meilleur lancement depuis sept ans !

De quoi faire envie à TF 1, qui espère à son tour attirer un maximum de téléspectateurs, surtout après la baisse d'audience de ses émissions phares comme "The Voice Kids" ou "Danse avec les stars", avec de fortes retombées financières. Ainsi apprend-on que la régie publicitaire facture 97 000 euros pour une publicité diffusée lors des trois coupures, soit le double du prix d'un samedi soir. A ce tarif-là, on comprend la nervosité de TF 1.

Quels costumes pourra-t-on voir ?

C'est ce qui va le plus vous étonner : les déguisements ! Abeille, cupcake, paon, lion…, deux ateliers parisiens ont confectionné spécialement pour la version française de "Mask Singer" une trentaine de costumes. Des déguisements sur mesure qui, d'après nos informations, auraient chacun coûté entre 25 000 et 40 000 euros, et nécessité plus de 300 heures de travail.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET