Vincent Niclo : "La musique classique n’est pas réservée à une élite"

"J’ai souvent fait des chansons de Noël dans différents albums", confie Vincent Niclo. "Mais par contre, je ne me vois pas faire un album entier sur ce thème." © Pias
"J’ai souvent fait des chansons de Noël dans différents albums", confie Vincent Niclo. "Mais par contre, je ne me vois pas faire un album entier sur ce thème." © Pias

Le chanteur lyrique revient avec un album où il interprète des grands airs d’opéra et des chansons originales basées sur des airs classiques. Le tout agrémenté de duos, notamment avec Laëtitia Milot.

Après deux albums où vous vous étiez un peu éloigné de votre style, vous revenez à votre registre de prédilection… C’est vrai que mes derniers albums étaient assez différents. Il y a eu celui que m’avait écrit Obispo, où j’étais plus dans la pop, et celui de tango, sorti l’an dernier, qui était davantage latino. J’aime bien prendre des risques. Mais le public qui m’apprécie me demandait quand je ferais à nouveau un disque lyrique, avec ma voix de ténor. Donc, j’ai décidé d’y revenir. J’ai eu la chance d’enregistrer avec l’orchestre symphonique de Londres. C’était majestueux. On retrouve des classiques de l’opéra que tout le monde connaît, comme "La donna e mobile" de Verdi ou la "Tosca" de Puccini. Et à côté, il y a des airs classiques qui sont familiers à l’oreille comme "Le lac des cygnes", la "Sarabande" de Haendel, le prélude de Chopin en mi mineur, sur lesquels j’ai mis des paroles pour en faire des chansons. "J’aime bien p

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET