Un "Questions à la une" à ne pas rater

Marc Coucke, le milliardaire flamand, au menu de ce "Questions à la une" exceptionnel. © RTBF
Marc Coucke, le milliardaire flamand, au menu de ce "Questions à la une" exceptionnel. © RTBF

Deux sujets très concernants au menu du " Questions à la une" de ce soir, sur la RTBF. L’un sur l’avenir radieux de la Wallonie grâce à la Flandre ; l’autre sur le burn-out parental.

Le magazine d’enquêtes de la RTBF nous gratifie toujours de très bons reportages. La rédaction de "Ciné-Télé-Revue" a particulièrement apprécié ceux de ce soir. Ils sortent en effet du lot, parce qu’ils battent en brèche les idées reçues.

Tout d’abord, sur la rivalité entre la Wallonie et la Flandre. On entend souvent que la Flandre, plus riche, veut se séparer de la Wallonie. Eh bien, un chiffre repéré par la journaliste Danielle Welter suffit à contredire ce lieu commun. La Flandre a investi près de 2 milliards en Wallonie ces deux dernières années, elle y a créé plus de 6000 emplois, ce qui en fait le premier employeur non-wallon pour la Région ! Danielle Welter s’est donc mise en quête de ces investisseurs et de leurs motivations. A côté des grands patrons comme le big boss Willy Naessens ou le très controversé Marc Coucke, qui veut racheter tout Durbuy, elle a aussi interrogé les propriétaires flamands de secondes résidences dans les Ardennes et fait un tour au Biopark de Gosselies, le top du top des technologies de pointe. Quel est l’impact de ces investissements flamands ? Plus que positif, comme vous le verrez. Par conséquent : la Wallonie se sous-estime-t-elle ? L’analyse de Danielle Welter, tout en subtilités, y répond.

Burn-out parental

Le second sujet programmé est consacré à un mal qui focalise de plus en plus l’attention : le burn-out parental. Mais ses contours sont encore difficiles à cerner. Quelle réalité recouvre-t-il ? Cette vérité est taboue tant elle met à mal l’image de la famille telle que notre société nous la renvoie dans toutes ses représentations. Pour la première fois, des parents qui se sont trouvés au bout du rouleau osent exprimer leur mal-être face caméra. Ils balancent toute la palette des émotions qui agitent le cœur des parents : la culpabilité, l’idéalisation, la colère, le désarroi, tous ces sentiments que l’on n’ose pas dire. Pourquoi ont-ils craqué ? Que faire pour ne pas tomber dans le précipice ? Est-ce un mal du siècle ? Les témoignages recueillis sont si forts qu’ils arrachent des larmes, et renvoient chacun à sa parentalité. En contrepoint, rétablit l’équilibre la parole de la spécialiste du domaine, la psychologue Isabelle Roskam, qui a écrit un ouvrage sur le sujet : "Le burn-out parental : l’éviter et s’en sortir", publié aux éditions Odile Jacob. A ne pas manquer, assurément.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET