Un pour tous, tous pour "Les 3 Mousquetaires"

Un pour tous, tous pour "Les 3 Mousquetaires" DR
Un pour tous, tous pour "Les 3 Mousquetaires" DR

Ciné-Télé-Revue a assisté à l'une des représentations parisiennes du nouveau spectacle musical de cape et d'épée. Voici pourquoi il ne faut pas rater le passage de la troupe à Forest !

Depuis le 29 septembre, "Les 3 Mousquetaires" se joue au Palais des Sports de Paris. Le spectacle, emmené par Olivier Dion, était annoncé depuis des mois comme l'un des grands moments de cette rentrée culturelle 2016. Et pour cause : derrière le show, on retrouve deux anciens du Cirque du soleil, Stéphane Roy et Dominic Champagne. C'est au premier qu'on doit les décors de cette épopée revisitée du classique d'Alexandre Dumas, tandis que le second signe, avec René Richard Cyr, la mise en scène.

Un gage de qualité, diront les connaisseurs, malgré quelques bémols. Si le scénario manque quelquefois de précisions et nécessite l'imagination du spectateur pour passer d'un tableau à l'autre, celui-ci n'est en tout cas pas dépourvu d'action. Des pirouettes, des sauts, des combats en veux-tu en voilà,... sans parler des nombreuses danses (coeur sur la sublime contemporaine de Brahim Zaibat) remarquablement exécutées par une trentaine de membres sous la houlette du chorégraphe Yaman Okur. Bref, tout est mis en œuvre pour occuper l'espace de manière dynamique, tantôt entre quatre murs pivotants, tantôt derrière un rideau transparent qui encercle l'estrade et sur lequel sont projetées des images en 3D. Les plus rêveurs seront bercés par la douce voix de Damien Sargue, qui excelle particulièrement sur "Un jour", et par les flots musclés que traverse un Olivier jamais essoufflé. Comprenne qui ira voir leur prestation !

Doté en plus d'un grand sens de l'humour et de l'autodérision (on ne se remet toujours pas de la folle course de chevaux d'arceau !), "Les 3 Mousquetaires" offre un moment convivial au cours duquel on ne s'ennuie pas une seconde. Et ce même si les chansons ne nous parlent pas outre-mesure.

Sur disque, il est vrai que les titres écrits par Lionel Florence et Patrice Guirao (à qui l'on doit notamment le livret de "Robin des bois" avec M. Pokora) ne nous avaient pas particulièrement séduits. Sur scène, en revanche, l'ensemble rend plutôt pas mal et l'on s'étonne de passer d'un tube pop-électro à une ballade romantique sans tiquer. De beaux moments de partage sont également au programme, avec – entre autres – une session de guitare acoustique qui invite le public à la fête.

Vous l'aurez compris : nous parlons ici d'une grosse production, moderne et assurément dans l'air du temps – tant par sa grande diversité que par ses costumes mêlant diverses époques et ses thèmes universels. Laquelle, de surcroît, met en lumière plusieurs personnalités bien connues des téléspectateurs. Trois des têtes d'affiche sont en effet passées par la case "Danse avec les stars" (DALS), tandis qu'une autre a remporté le télécrochet de D8 "Nouvelle Star" ! Coucou Olivier Dion, Brahim Zaibat, Damien Sargue (Roméo de "Roméo et Juliette", quand même !) et Emji, interprètes respectifs de d'Artagnan, Athos, Aramis et Milady.

Pour compléter la distribution, la production a fait appel à quelques habitués des comédies musicales : David Bàn ("Les Demoiselles de Rochefort", "Grease", "1789 : Les Amants de la Bastille"), Golan Yosef ("Dracula, l'amour plus fort que la mort", "Love circus", "Cats"), Christophe Héraut ("Spartacus", "Ben Hur") et Victoria Petrosillo ("Le Roi Soleil"). Cette dernière, en plus d'avoir posé sa voix puissante sur le générique français de la série US "Heroes", figurait par ailleurs au casting de "The Voice : la plus belle voix" saison 2 (team Garou puis Florent Pagny, si si si).

Tenté ? Tout ce beau monde vous donne rendez-vous le 6 mai, à 15h et 20h30, à Forest National. (Rés.: sherpa.be) Petits et grands, welcome !

Tous pour un, un pour tous...


Lenny Verhelle

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET