Un grand pas pour l’humanité

 © Fox
© Fox

Hollywood rend ici hommage à trois femmes, longtemps discriminées, qui ont marqué l’Histoire tant par leur talent que par leur combat.

Katherine Johnson, mathématicienne afro-américaine, née en 1918, a longtemps été "une figure de l’ombre". Et pourtant, en 1962, son intelligence hors norme lui permet de mener à bien la première mission américaine envoyant un homme en orbite autour de la Terre. Elle vérifie à la main les calculs de trajectoire informatisés pour l’astronaute John Glenn, connaissant l’expertise de la scientifique et lui demandant personnellement de s’occuper de la procédure. Une belle reconnaissance marquant une certaine avancée sociale, pour l’époque, dans la lutte pour l’émancipation féminine et l’antiségrégationniste.Une histoire vraieLe film, diffusé ce soir sur RTL-TVI, met en scène le récit de ce prodige des mathématiques (incarné à l’écran par Taraji P. Henson) et de ses amies et collègues, l’aspirante ingénieure Mary Jackson (Janelle Monáe) et la superviseuse d’équipe Dorothy Vaughan (Octavia Spencer). Le scénario se centre sur cette fameuse mission du début des années 1960. A la suite du lanceme

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET