Top Chef, épisode 5 : abats et enfants ne font pas bon ménage

Les candidats de "Top Chef" ont dû redoubler d'imagination pour convaincre les enfants ©Capture d'écran
Les candidats de "Top Chef" ont dû redoubler d'imagination pour convaincre les enfants ©Capture d'écran

Après la boîte noire la semaine dernière, c’est une séquence tout aussi culte qui a fait son retour hier soir : celle qui consiste à faire manger des abats à des enfants.

Comme chaque semaine, “Ciné-Télé-Revue” vous propose un récapitulatif des moments les plus marquants de cette neuvième saison de “Top Chef”.

La mignonnerie des enfants

La première épreuve de la soirée est un grand classique du catalogue “Top Chef” : travailler les abats de façon gastronomique pour que cela plaise aux enfants. Cervelle de veau, langue de bœuf, museau de porc, rien de très ragoûtant au premier abord. Et en goûtant les plats, les enfants nous ont offert des petites pépites : “T'imagines s'il y a des crottes de nez dedans ?”, “J'ai envie de vomir dans les toilettes”, ou encore un très joli “Ça a un goût amer, bizarre, tout mollusque. Comme si tu mangeais une limace vivante”. Les enfants sont formidables !

Impitoyable mécanique

Le suspens est toujours de mise dans “Top Chef”, mais les résultats de la première épreuve étaient haletants ! À la façon d’un conseil de “Koh-Lanta”, Stéphane Rotenberg a dépouillé les bulletins des enfants afin d’établir un classement des meilleurs candidats. Une mécanique que l’on n’a pas l’habitude de voir dans ce programme, mais qui renforce l’intensité d'une tension déjà très forte. Surtout lorsque le dépouillement se conclut sur une égalité, et que le chef invité doit désigner les vainqueurs !

La règle cruelle de la deuxième épreuve

On en avait déjà parlé dans le récapitulatif du deuxième épisode, mais la pilule ne passe toujours pas. Lors de la deuxième épreuve individuelle durant laquelle les six candidats devaient composer un dessert autour du citron, les chefs invités n’ont goûté qu’à trois assiettes, jugées au visuel. Camille a gagné cette épreuve, mais peut-être que Tara ou Geoffrey l’aurait remportée si les chefs avaient goûté leurs plats. Cela peut sembler injuste, mais la télé est un monde impitoyable !

Un “Top Chef” 100% masculin

Il ne restait plus qu’une seule femme en compétition… mais elle a été éliminée. Tara, la candidate qui vient de New-York, n’a pas su convaincre le jury avec sa salade fraîche de moules qui était trop “compliquée”, selon les chefs, pour se qualifier. C’est un départ regrettable puisqu’il ne reste plus que des hommes en compétition, et que le programme va clairement manquer d’une touche féminine. 

Les tweets de la semaine

Petit florilège des commentaires les plus drôles des internautes sur le programme.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET