Spike Lee, avec Harry Belafonte contre le KKK

Spike Lee et Harry Belafonte, la rencontre de deux grandes figures artistiques de la lutte pour les droits des Afro-Américains. © Reporters
Spike Lee et Harry Belafonte, la rencontre de deux grandes figures artistiques de la lutte pour les droits des Afro-Américains. © Reporters

Le réalisateur de “Do the right thing” revient en force avec “Blackkklansman”, un “brûlot comique” contre le Ku Klux Klan, où Lee nous donne une leçon de cinéma et d’histoire.

Sorti ce mercredi en salle, après avoir ramené du Festival de Cannes le Grand Prix, “Blackkklansman” signe le retour à l’avant-plan du réalisateur Spike Lee. Lui qui s’était fait solidement remarquer dès le début de sa carrière par un cinéma aussi solide et intransigeant que revendicatif et engagé pour la reconnaissance des Afro-Américains semblait incroyablement rentré dans l

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET