Soprano : "Certains talents m’ont fait pleurer"

 © Fifou/Archives CTR
© Fifou/Archives CTR

Le rappeur est l’un des nouveaux coachs de la cinquième saison de "The Voice Kids". Une expérience qu'il apprécie particulièrement.

Vous êtes le premier rappeur à rejoindre "The Voice Kids". C’est plutôt gratifiant pour la musique urbaine…Actuellement, le public écoute beaucoup ce genre de musique, et tant mieux ! Ma place en tant que coach peut donner de l’espoir à certains jeunes. Ils vont continuer à faire de la musique sans se cantonner à un seul style. La musique, c’est comme les gens, ça n’a pas de couleur. Ce n’est que du partage. Du coup, intégrer de la musique urbaine dans le programme de TF 1, c’est positif pour toutes les générations. Ça relie socialement. Cette saison, tous les styles sont représentés. C’est ça qui est beau. Certains talents ont rappé et d’autres ont chanté.Quelles étaient vos appréhensions avant de devenir coach ?Avec Amel Bent, on avait surtout peur de devoir dire non à un enfant. En revanche, on avait hâte de parler avec eux, de les conseiller. On était vraiment curieux. Dès qu’un talent rejoignait mon é

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET