Séries : pourquoi tant de remakes ?

Suranne Jone vs Claire Keim... l'une pour "Doctor Foster", l'autre pour le remake français "Infidèle" : vous préférez laquelle ? / D.R.
Suranne Jone vs Claire Keim... l'une pour "Doctor Foster", l'autre pour le remake français "Infidèle" : vous préférez laquelle ? / D.R.

La Une et TF1 misent sur le drame intimiste "Infidèle", relecture frenchy d’un succès confirmé ailleurs, pour faire monter l’audimat. Une pratique qui existe depuis au moins trente ans.

Ce soir, TF1 poursuit la diffusion d’ "Infidèle", lancée dimanche 6 janvier dernier sur la RTBF. Adaptation réussie de l’excellente mini-série britannique "Doctor Foster" (disponible sur Netflix), cette fiction illustre la descente aux enfers et la soif de vengeance d’une femme trompée, incarnée dans la version française par la douce et irréprochable Claire Keim. LIRE EGALEMENT : "3 raisons pour lesquelles il faut voir "Doctor Foster", avant "Infidèle"" Mais quel est vraiment l'intérêt d'un remake ? Si, en télévision, le recyclage d’un scénario réduit considérablement le risque de la création pure et la peur que cela engendre de ne pas convaincre sa cible – raison pour laq

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET