Samuel Le Bihan : "Le succès est une quête de l’impossible"

 © François Lefebvre
© François Lefebvre

Loin des cimes d'"Alex Hugo", le comédien interprète ici un personnage qui doute et qui souffre.

Voilà un excellent scénario et un rôle en or… En fait, j’ai le sentiment que les choses m’ont un peu échappé. J’ai eu un très bon metteur en scène, Denis Malleval, qui a vraiment su tirer profit de ce que je pouvais lui offrir. Un personnage trouble comme celui-là, on le joue évidemment très sincèrement. Chaque scène avait une couleur bien particulière dans laquelle je pouvais me lancer. Jouer un personnage en souffrance, ce n’est paradoxalement que du bonheur ? Oui. C’est peut-être à l’issue des scènes dramatiques qu’on rigole le plus, par réflexe, pour décompresser. Les personnages les plus agréables à incarner sont ceux qui ont une faille. Ce qui est passionnant à explorer quand on est comédien, c’est le mystère de la nature humaine. Est-ce que ce sont nos douleurs ou nos bonheurs qui nous font avancer dans la vie ? Apparemment, tout va bien dans la sienne, mais il l

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET