RTL-TVI bientôt en grève !

© Fabrice Debatty

Le personnel de RTL s’est réuni ce jeudi après-midi suite au plan "Evolve" qui prévoit le licenciement de 105 personnes. Un préavis de grève est annoncé…

Le communiqué de presse vient de tomber et c’est une première pour RTL-TVI. Face aux licenciements futurs, le personnel est sur le point de se mettre en grève !

"À 13 h 30 ce jeudi après-midi, le personnel de RTL Belgium réuni en assemblée générale, a déposé un préavis conservatoire d’actions et de grève.
Voté à la quasi-unanimité, ce préavis est une première dans l’histoire de RTL Belgium. Cette décision prise par près de 300 employés, est une réponse à la hauteur de la situation que fait vivre la direction à l’ensemble du personnel.
Les représentants du personnel ont tiré un premier bilan du plan de transformation présenté le 14 septembre par la direction.
Le personnel juge qu’il n’y a pas de projet d’envergure, capable d’affronter les défis futurs.
Le plan de la direction se résume à une pure réduction des coûts, un plan de licenciements, une diminution drastique du personnel et des personnes sacrifiées sur l’autel de la rentabilité afin de protéger le dividende des actionnaires.
Le plan de la direction créera une charge de travail plus importante et donc une augmentation de productivité du personnel avec les risques qui en découlent.
Risques pour les personnes bien évidemment, pour leur santé mais aussi pour l’antenne et sa qualité. Des risques qui mettront à mal la pérennité de l’entreprise.
La plupart des plans présentés par la direction s’inscrivent dans une évolution normale d’un service, des plans qui étaient déjà dans les tiroirs et prêts pour certains (ventes multimédias en régie publicitaire, plateforme de rédaction unique en production, nouvelle organisation en rédaction). Malheureusement, ces plans s’accompagnent aujourd’hui de suppressions d’emplois. Ils deviennent dès lors irréalisables.
Selon les représentants du personnel, le bilan est clair : il n’y a pas de vision stratégique. Soit les directeurs n’en ont pas, soit ils en ont une et n’ont pas pu la mettre en œuvre. Pourquoi a-t-il fallu attendre l’arrivée de TF1 pour mettre en œuvre ces plans et donc les réaliser dans un contexte de réduction des coûts ? Peu importe, toujours est-il que le personnel paie aujourd’hui cet immobilisme et/ou cette guerre de chefs.
Ce bilan nous amène à conclure que non seulement il n’y a pas de projet pour aujourd’hui mais encore moins pour demain. Dans trois ans nous risquons de nous retrouver à nouveau dans un plan social et ce sera bien pire encore.
À l’occasion de cette assemblée générale, les représentants ont rappelé leurs priorités :
Réduire le nombre de licenciements
Obtenir les meilleures conditions de travail pour ceux qui restent.
Maximiser les conditions de départs
Le tout en élaborant des contre-propositions : adaptation des plans proposés, formations, reclassement des personnes dans d’autres départements, départs volontaires, autres types d’économie hors personnel, création de nouveaux produits… MAIS le problème aujourd’hui c’est le manque d’informations dont nous disposons pour rédiger ces contre-propositions. La direction ne nous permet pas d’avoir une vision claire de ce qu’ils veulent faire."

Selon nos confrères du Soir, "si dans 2 semaines la situation ne se débloque pas, le personnel est prêt pour entamer une grève !"

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET