Robert Pattinson : "Je suis devenu célèbre par accident"

"J'essaye de reprendre le contrôle sur l'image que les gens ont de moi en changeant d'apparence à travers mes personnages" nous confie l'ex-vampire Edward Cullen. / D.R.
"J'essaye de reprendre le contrôle sur l'image que les gens ont de moi en changeant d'apparence à travers mes personnages" nous confie l'ex-vampire Edward Cullen. / D.R.

Découvert avec "Twilight", l'acteur britannique a aujourd’hui 31 ans et quelques états d’âme. Inventaire à l’occasion de la sortie au cinéma de l’excellent "Good time", ce 18 octobre.

Dans "Good time", Robert Pattinson joue Connie, un malfrat au tempérament impulsif. Après un braquage de banque raté, son frère handicapé est arrêté. Une expérience traumatisante. Connie va alors tenter par tous les moyens de le faire évader. Rencontre avec l'intéressé.

 

Qu'est-ce qui vous a donné envie de participer à "Good time", un thriller nocturne ?

Le fait que ce soit le meilleur scénario qu'on m'ait proposé de toute ma carrière ! J'avais envie de jouer ce personnage de délinquant pour livrer une performance basée entièrement sur la confrontation avec d’autres, où je n'aurais jamais le loisir de rester passif.

Le tournage à New York a été intense, avec très peu de moments de répit pour vous…

C'est vrai, c'était comme un tournage "commando", un peu comme si on était en cavale. On a tourné à un rythme effréné, et on n'avait pas vraiment le temps de se poser pour réfléchir ou répéter entre les scènes. Comme on a tourné le film à l’arrache, dans la rue, au milieu des gens, j'étais un peu nerveux parce que j'avais peur que des paparazzis viennent perturber le tournage. Mais personne ne m'a reconnu avec le look que j'avais ! Mon maquillage, avec plein de cicatrices sur le visage, a beaucoup aidé aussi. On a pu tourner un film entier dans les rues de New York sans qu'une seule personne me prenne en photo avec un téléphone. C’est devenu assez incroyable aujourd'hui pour être souligné.

Comment vivez-vous votre célébrité ?

Je ne sais pas trop comment je me suis retrouvé avec cette vie. Je suis devenu célèbre par accident, alors que je ne m'y attendais pas vraiment. La célébrité n'était pas du tout un objectif pour moi. Moi, ce que j'adore un peu plus chaque année, ce sont les films et le milieu du cinéma. Je ne me suis jamais autant amusé sur un plateau que durant ce tournage. Il y a une scène où je devais essayer de mettre en colère Ben Safdie, qui jouait mon frère handicapé. Je n'avais jamais été aussi agressif de ma vie. Jouer les désagréables, c'était très marrant !

 

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans le Ciné-Télé-Revue de ce jeudi 19 octobre.

 

Malik Cocherel

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET