"Reprisal" ou la vengeance d'une (autre) blonde, version polar noir

Katherine, rebaptisée Doris, n'a pas spécialement apprécié le supplice que son frère et son gang lui ont infligé... © Hulu
Katherine, rebaptisée Doris, n'a pas spécialement apprécié le supplice que son frère et son gang lui ont infligé... © Hulu

Abigail Spencer crève l'écran dans le rôle d'une femme aussi impitoyable et déterminée que divinement belle.

Lancée ce 6 décembre par Hulu, la série "Reprisal" ("Représailles") compte parmi ses producteurs exécutifs un certain Warren Littlefield, qui s'est déjà occupé des destinées de "Fargo", la série, et "The Handmaid's Tale" ("La servante écarlate"). De quoi rassurer les sceptiques quant à cette nouvelle production, dont le personnage central est une "badass" (dure à cuire, si vous préférez), qui penche nettement du côté obscur de la force. Au début du premier épisode, on découvre ainsi la jeune et sublime Katherine Harlow, dans un état du Sud, qui surprend son truand de frère Burt et son gang des Banished Brawlers alors qu’ils ensevelissent des hommes à eux et s'apprêtent à entrer en guerre avec des malfrats rivaux. Elle leur tient tête et va payer très cher son audace puisqu’ils l’enchaînent à un camion qui va la traîner sur des dizaines de mètres, une effroyable ballade qui aurait dû la tuer… LIRE EGALEMENT :

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET