Renaud Rutten : L’acteur aux mille enquêtes

 © Jean-Philippe Baltel/Ego Prod
© Jean-Philippe Baltel/Ego Prod

Deux ans après la fin de la première saison, la série franco-belge est de retour sur le petit écran, pour le plus grand plaisir de Renaud Rutten.

Renaud Rutten reprend, à partir de ce soir, le rôle de Louis Hermann dans la fiction policière " Zone blanche ". L’acteur belge y incarne un gendarme, amateur de chasse et de pêche, perturbé par la disparition de sa jeune collègue, Camille. " On croit que je suis un gars insensible, qui s’en fout, mais j’ai du mal à me séparer d’elle ", explique-t-il. Pour cette deuxième salve d’épisodes, le comédien a découvert une nouvelle facette de son personnage. " On découvre un autre Hermann, qui est un peu moins le gros bœuf de la saison 1. Il reste le dur à cuire, mais on voit bien qu’il y a des trucs qui le perturbent quand même ", révèle l’acteur de 55 ans. Lui qui, jeune, se voyait déjà chirurgien, comme son père, comprend bien vite que la médecine n’est pas sa vocation. A son retour du service militaire, il décide de reprendre des études en philologie romane à l’Université de Liège tout en participant à des stages de comédie et des formations théâtrales. Se spécialisant dans l’improvisation, il joue dans plusieurs centaines de pièces, alternant théâtre et one man show. Ce sont de courtes apparitions dans les " Carnets de Monsieur Manatane ", au milieu des années 90, aux côtés de Benoît Poelvoorde, qui le font connaître. Il n’y joue qu’un petit rôle dans trois des 48 épisodes.

Un passage chez Joséphine

Les Français le découvrent quant à eux dans un épisode de " Joséphine, ange gardien ", puis, en 2004, il participe à une enquête de " Maigret ". Trois ans plus tard, il joue dans deux épisodes de la série belge " Septième ciel Belgique ", produite par la RTBF. Il devient alors un habitué des séries de France Télévisions. Entre deux épisodes de " Louis la Brocante ", il apparaît dans plusieurs feuilletons et téléfilms sur les chaînes publiques françaises. En 2014, Renaud Rutten participe à l’émission " On n’demande qu’à en rire ", le temps de deux passages, et joue dans " Une chanson pour ma mère ", qui lui permet de remporter le Magritte du meilleur acteur dans un second rôle. Deux ans plus tard, il fait une petite infidélité à France Télévisions, en incarnant Georges Mandeville dans la quatrième saison de " Braquo ", sur Canal+. Il est de retour sur France 2 en 2017, dans " Zone blanche ", une coproduction belgo-française. Alors que la première saison était diffusée sur la RTBF chez nous, la seconde est, elle, programmée sur AB3, depuis le 4 février. En France, c’est toujours sur France 2 que les téléspectateurs découvriront la suite des aventures de Laurène Weiss, interprétée par Suliane Brahim, et de Martial Ferrandis, joué par Hubert Delattre.
Voilà quelques semaines, Renaud Rutten était à l’affiche de la production de RTL-TVI " Adèle ". D’abord proposée sur BeTV et en intégralité sur RTLplay, la série avait ensuite eu droit à sa diffusion sur la chaîne privée. Au cinéma, l’acteur est apparu dans une quarantaine de longs métrages français et belges. Du cultisme " Dikkenek " au road movie " Eldorado ", Renaud Rutten est un acteur aux milles facettes.

Adeline Schmitz

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET