Regardez le public belge souhaiter bon anniversaire à Patrick Bruel

Patrick Bruel et les spectateurs ont vécu des moments dont ils se souviendront longtemps. © CTR
Patrick Bruel et les spectateurs ont vécu des moments dont ils se souviendront longtemps. © CTR

Ambiance de folie mardi soir à Forest National pour le concert qui tombait pile-poil le jour des 60 ans de l’interprète de "Place des grands hommes".

Fin février, on était ressorti conquis par le concert de Patrick Bruel à Forest National. Et pourtant, ce n’était rien par rapport à ce qui attendait les spectateurs qui avaient fait le déplacement ce mardi 14 mai dans la salle bruxelloise. Car c’est sur la scène de Forest que le chanteur a fêté ses 60 ans (qu’il ne fait, au passage, strictement pas, tant il dégage une énergie contagieuse lorsqu’il chante).

Autant dire que ce concert avait une saveur particulière. Tout a débuté normalement (comprenez dans une ambiance déjà survoltée), Patrick Bruel enchaînant les tubes, repris généralement en chœur par la salle (eh oui, malgré les années, la Bruelmania reste à son pic comme si on était toujours au début des années 90). C’est après le set acoustique que l’atmosphère a encore grimpé de quelques degrés. Au moment de chanter "Mon amant de Saint-Jean", l’ensemble de la foule a soulevé des feuilles avec écrit dessus "Happy 14" (pour 14 mai) tout en entonnant un "Joyeux anniversaire" de circonstance. Un moment magique qui a duré plusieurs minutes et qu’on vous propose de revivre.

Mais les festivités ne se sont pas arrêtées là. En fin de concert, au terme de la chanson "Stand up", les spectateurs ont cette fois-ci brandi des pompons qu’ils ont agités dans tous les sens. Et là, c’était le délire complet, Patrick Bruel faisant s’asseoir et se lever la foule, à chaque fois plus enthousiaste.

Autant dire qu’après ça, les traditionnels rappels ont duré plus longtemps que prévu. Après un nouveau "Joyeux anniversaire", Patrick Bruel a joué les prolongations en chantant "On s’est aimé comme on se quitte" de Joe Dassin... entouré de ses musiciens habillés en Village People, ou encore "J’ai oublié de vivre" de Johnny.

Patrick Bruel a ainsi tout donné à son public, qui le lui a bien rendu. Durant les trois heures de concert, on a assisté un partage unique entre un artiste et ses fans. Des instants dont tant le chanteur que les spectateurs se souviendront longtemps. Et la fête n’est pas finie, puisque l’interprète de "Casser la voix", qui affiche décidément une forme de jeune homme, est à nouveau ce mercredi et ce jeudi à Forest National, ainsi que le 28 novembre prochain. Son histoire d’amour avec le public n’est décidément pas près de s’estomper. Et comme il l’a souligné en s’adressant aux spectateurs, "Cette histoire, c’est vous qui la rendez belle". Plus qu’un partage, une véritable osmose.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET