Qui remplacera Michel De Maegd chez RTL ?

Michel De Maegd laisse la direction de RTL-TVI bien empêtrée pour le remplacer au JT de 19 H. © RTL-TVI
Michel De Maegd laisse la direction de RTL-TVI bien empêtrée pour le remplacer au JT de 19 H. © RTL-TVI

Après l’annonce du départ du journaliste qui a officié pendant 19 ans au J.T., les paris vont bon train sur son remplacement. Qu’en dit la chaîne ?

Vous ne l’avez pas entendu dire au revoir aux fidèles téléspectateurs du J.T. de 19 H, mais c’est à travers votre "Ciné-Télé-Revue" que Michel De Maegd a fait ses adieux à son public et au journalisme. Pour votre magazine préféré, il a ouvert l'album photo de sa carrière de reporter de terrain, qui l’a mené des zones de conflit à la couverture des élections américaines. Aventurier dans l’âme, pilote, homme de défis, Michel De Maegd l’a prouvé en se lançant dans le Earth Challenge à bord d’un ULM.

Relever un autre défi est ce qui l’a motivé à s’engager en politique aux côtés du MR pour le prochain scrutin fédéral. Troisième candidat sur la liste fédérale à Bruxelles, après Didier Reynders et Sophie Wilmès, Michel De Maegd a bon espoir d’être élu au Parlement pour défendre ses idées, porter ses combats. Comme il l’expliquait lors de la conférence de presse aux côtés de Charles Michel, "la notoriété n’est utile que si on la met au service de grandes causes. J’ai été reporter au Kosovo ou au Rwanda. J’ai fait le tour du monde pour faire un état des lieux du réchauffement climatique, mon plaidoyer de l’époque éclôt dans notre jeunesse, notamment chez mes enfants. Je mets mon expérience au service d'un parti dont je partage les valeurs de travail et de solidarité. "

Parti vers d’autres horizons professionnels, Michel De Maegd laisse un grand vide au sein de la rédaction de l’information chez RTL-TVI, dont il était l’un des piliers. Les spéculations vont donc bon train quant à la réorganisation interne, d’autant que la direction ne s’attendait aucunement à une telle défection.

Qui remplacera Michel De Maegd, la question est sur toutes les lèvres. Et les hypothèses prennent forme. La chaîne recrutera-t-elle un nouveau profil ?  C’est le scénario le moins probable étant donné le contexte dans lequel l’entreprise se trouve et à la lumière d’un autre précédent : le départ tout aussi précipité d’Hakima Darhmouch. La journaliste du 19 H avait lâché la chaîne en mai pour la concurrence et ce de manière abrupte. Hakima Darhmouch est aujourd’hui responsable des pôles Culture et Musique à la RTBF. RTL-TVI ne l’avait pas remplacée.

"Une nouvelle formule performante pour la chaîne"

Il semble donc que l’on s’oriente vers un jeu de chaises musicales en interne. Contactée par nos soins, la direction de la chaîne nous a donné cette réponse lapidaire et sibylline : "Nous  avons suffisamment de talents dans les équipes RTL Info pour assurer le remplacement provisoire de Michel au 19h (et au 18 h en radio), et ainsi, comme nous l’avons toujours fait, prendre le temps nécessaire pour réfléchir à une nouvelle formule performante pour le RTL Info", a rétorqué Laurent Haulotte, directeur de l'information.

Une formule performante, qu’est-ce à dire ? L’occasion de se lancer dans de grands travaux de modernisation avec effets de réalité augmentée façon France 2 et ainsi rattraper le retard vis-à-vis du relooking du plateau de la RTBF ?
Surtout, Laurent Haulotte ne nous dit pas qu’il va devoir faire face à une autre perte, certes temporaire, d’une autre figure très aimée du public : Caroline Fontenoy. Enceinte, la journaliste devra s’absenter pour un congé de maternité. En quelques mois, le J.T. aura donc perdu deux titulaires.

Alors, par élimination, qui reste-t-il dans les forces vives ? Alix Battard assure désormais un mi-temps au sein du service communication du Télévie, fonction qui lui tient particulièrement à coeur vu son vécu et dans laquelle elle s’épanouit. On ne parierait pas un kopeck sur le fait qu’elle abandonne ce mi-temps pour revenir dans le vaisseau amiral.

Honneur aux dames, toujours, pourquoi pas Julie Denayer ? Le grand souci serait de concilier les agendas de cette jeune maman, déjà partie explorer les horizons français. Depuis plusieurs mois, la journaliste a hérité de "Chroniques criminelles", sur TFX, appartenant au groupe TF 1. Attachée aussi à garder un travail de terrain, surtout avec le succès de son émission "Face au juge", qui même après cinq saisons, attire toujours 700 000 téléspectateurs, soit plus que le J.T., elle n’aurait pas le profil pour s’accrocher si jeune à un siège, fût-il en or massif.

Olivier Schoonejans ou Luc Gilson ?

Côté masculin, Olivier Schoonejans  et Luc Gilson se verraient-ils monter en puissance ? Là encore, il faudrait prendre en considération le fait que Luc Gilson fait aussi partie de la troupe de la pièce du Télévie, "Représailles", avec des représentations à assurer jusqu’en avril, en soirée.

Par élimination, Laurent Haulotte penserait-il à propulser Simon François, un joker, sur le devant de la scène ? Un jeune profil qui a certes un potentiel indéniable, mais qui n’a pas encore fait vraiment ses armes et aurait à raison bien envie de continuer à oeuvrer dans le feu de l’action des reportages.

A moins qu’il aille puiser dans la réserve de journalistes des magazines… Mais là aussi, il y a un grand hic : le plan Evolve a si appauvri les effectifs que ces journalistes ne travaillent plus sur la seule émission qu’ils présentent.

De ces conjectures ressort donc une grande nébuleuse que devra clarifier la direction de la chaîne. Wait and see.

 

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET