"Questions pour un champion" : Julien Lepers réclame 3,4 millions d'euros

Julien Lepers ne digère pas son éviction de "Questions pour un champion" © Reporters
Julien Lepers ne digère pas son éviction de "Questions pour un champion" © Reporters

L'animateur accuse la production de "discrimination".

La guerre entre Julien Lepers et la société qui produit "Questions pour un champion" n'est pas terminée !

Un peu plus d'un an après son éviction par FremantleMedia, l'animateur vedette réclame près de 3,4 millions d'euros d'indemnités pour licenciement "sans cause réelle et sérieuse" et pour préjudice d'image et discrimination.

D'après nos confrères du journal Le Parisien, Julien Lepers a dénoncé "les conditions scandaleuses et inadmissibles" de sa mise à l'écart. Il a ainsi expliqué que la volonté de la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte était de rajeunir et diversifier le service public et d'ainsi se débarrasser "des hommes blancs de plus de 50 ans".

3,4 millions d'euros réclamés

Concernant le préjudice subit, l'avocat de l'animateur précise "Être viré, cela fait tâche quand on est un homme d'image, que c'est son métier. Depuis son licenciement en décembre 2015, il est apparu à la télévision dix fois en deux ans sur invitation alors qu'il y était présent 365 jours par an".

La société FremantleMedia se défend de ces accusations, il n'y a selon eux aucune discrimination : "Samuel Etienne n'a pas la peau rouge et ce n'est pas un transgenre: c'est un homme!". Et justifie ainsi le licenciement de Julien Lepers qui était selon eux "Trop rapide, stressant, ringard, lourd". Soulignant également que l'image médiatique de l'animateur n'a pas tellement été affectée : "Il n'y a pas le début d'un commencement (de préjudice), explique l'avocat de la société de production. Le seul qui a parlé à la presse, c'est M. Lepers. Il a participé à Danse avec les Stars, fait une comédie musicale, écrit un livre..."

Nicolas Koussa

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET