Que vaut le dernier film de Mel Gibson ?

Vince vaughn donne la réplique à Mel Gibson dans ce "Dragged across concrete". © DR
Vince vaughn donne la réplique à Mel Gibson dans ce "Dragged across concrete". © DR

Ce mercredi sort "Dragged across concrete" qui signe le retour au grand écran de Mel Gibson. Un polar sombre mi-figue mi-raisin.

Mel Gibson, 63 ans, est de retour dans un genre bien rodé : le film de flics. Mais avec ce "Traîné sur le béton" (pour reprendre la traduction littérale), on est loin de l’esprit "buddy movie" des cultissimes "L'Arme fatale", avec Danny Glover. Flanqué ici de Vince Vaughn comme partenaire, Mel, alias Brett, campe un ripou mis à pied à cause des réseaux sociaux. Une vidéo amatrice montre au grand public les méthodes musclées du policier aigri qu’il est devenu. Désabusé et en difficulté financière, il bascule alors du côté obscur, décidé à prendre sa revanche sur la vie et à faire main basse sur les bénéfices du crime, embarquant dans un engrenage incontrôlable son coéquipier, pas tout à fait d’accord. Ce revirement entraîne toutes les conséquences que le cinéma américain nous a déjà proposées : scènes de planque, courses-poursuites, échanges de tirs, bastons, morts à gogo. Mais avec une mollesse de rythme qui s’étale sur plus de 2 h 30. Beaucoup de plans fixes, beaucoup de dialogues,

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET