Que reste-t-il du rêve américain en 2020 ?

"Une ode américaine" est disponible depuis ce mardi 24 novembre 2020. © Netflix
"Une ode américaine" est disponible depuis ce mardi 24 novembre 2020. © Netflix

Indécrottable optimiste, l’ancien acteur de "Happy Days" Ron Howard filme l’Amérique des laissés-pour-compte d’aujourd’hui. Avec une Glenn Close sidérante en mammy redneck aussi volontaire que grossière.

Si cette fin d’année est catastrophique pour les salles de cinéma, la plateforme Netflix, elle, se porte très, très bien et aligne les sorties-événements. Un peu plus d’une semaine avant "Mank", le nouveau film de David Fincher, un mois avant le retour de George Clooney dans "Minuit dans l’univers", c’est le réalisateur Ron Howard qui présente une "Ode américaine" aux abonnés de Netflix. Difficile de faire mieux… A part sur Disney+, peut-être. LIRE EGALEMENT : "Après "Mulan", d’autres remakes directement sur Disney+ ?" Le réalisateur revient avec un film qui lui correspond totalement, un biopic édifiant, à la fois mise en lumière du parcours individuel d’un homme et illustration du modèle de vivre américain, où il n’est jamais question d’abandonner quels que soient les obstacles sur la route et les infirmités de la vie. Des thèmes qui étaient déjà au cœur de

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET