“Première année” passe avec mention

"Seulement un sur huit réussira": Vincent Lacoste et William Lebghil au coeur de la compétition en première année de médecine pour le réalisateur Thomas Lilti. © Le Pacte
"Seulement un sur huit réussira": Vincent Lacoste et William Lebghil au coeur de la compétition en première année de médecine pour le réalisateur Thomas Lilti. © Le Pacte

Le nouveau film de Thomas Lilti sur le monde de la médecine confronte le parcours de deux étudiants. Un double portrait touchant avec Vincent Lacoste et William Lebghil. Sortie ce mercredi.

Fils de médecin, Benjamin (William Lebghil) suit sans conviction la voie paternelle en s’inscrivant à la faculté de médecine de la Sorbonne. Le détachement, sinon l’indifférence, avec lequel il entame cette première année semble promettre un échec rapide et cuisant. Au cours, Benjamin fait la connaissance d’Antoine (Vincent Lacoste), un garçon venu d’un milieu plus modeste, très éloigné en tout cas du monde des docteurs, mais déterminé à réussir, même s’il « trisse » sa première année et qu’il s’agit de son ultime chance de réussir. Malgré l’univers ultra-compétitif dans lequel ils baignent, une amitié sincère naît entre les deux garçons. Mais si le dilettantisme de Benjamin ne l’empêche pas de comprendre le système et de s'y épanouir, le travail acharné d’Antoine risque surtout de le conduire vers le surmenage et la dépression s’il n’y prend pas garde.  

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET