PPDA : découvrez ses passions parfois surprenantes

PPDA avec la pianiste Eliane Reyes, qui l’accompagne au son des valses de Chopin dans sa lecture de poèmes d’amour. © Christian Kerf
PPDA avec la pianiste Eliane Reyes, qui l’accompagne au son des valses de Chopin dans sa lecture de poèmes d’amour. © Christian Kerf

A 71 ans, Patrick Poivre d'Arvor demeure un éternel touche-à-tout hyperactif. Il sera à Bruxelles le 13 février pour des lectures de poèmes d’amour et ensuite à la Foire du Livre avec son dernier roman.

Patrick, vous venez à Bruxelles pour des lectures des plus beaux poèmes français au son de valses de Chopin jouées au piano par Eliane Reyes. Comment est né ce projet ? C’est Eliane qui est venue me voir. J’avais déjà fait des lectures avec un pianiste et elle m’a proposé ce projet-ci, que j’ai trouvé séduisant. Il s’agit essentiellement de poèmes d’amour. Ça va de Ronsard à nos contemporains. On retrouve Rimbaud, Verlaine, Apollinaire, Lamartine. C’est très varié. Pour ce qui est de la musique, Chopin était un grand romantique et le répertoire que je mets à l’honneur l’est aussi. Je trouvais intéressant d’allier ces mots avec ces notes. Ce sont des émotions parallèles. Et je me suis rendu compte au fil des lectures que les gens aimaient bien l’inflexion de ma voix, qui, apparemment, colle bien aux poèmes. LIRE EGALEMENT : "Patrick Poivre d’A

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET