Patrick Sébastien : "Le jour où mon fils est mort, je suis mort aussi"

Patrick Sébastien se dévoile avec le franc-parler qu'on lui connaît.  © Isopix
Patrick Sébastien se dévoile avec le franc-parler qu'on lui connaît. © Isopix

L’animateur et humoriste revient dans un livre, "Sans chaînes", sur son licenciement de France Télévisions, mais aussi sur certains drames qui ont émaillé son existence.

C’était en mai dernier. Le rideau se refermait définitivement sur "Le plus grand cabaret du monde", après plus de vingt ans de succès. Dans la foulée, "Les années bonheur", l’autre émission phare de Patrick Sébastien, disparaissait également. C’en était fini du Monsieur Loyal des soirées du samedi. Pourtant, l’animateur n’a jamais démérité. Les audiences demeuraient plus qu’honorables. Mais voilà, la nouvelle patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte, souhaitait rajeunir l’antenne, la féminiser aussi. "On a une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans et ça, il va falloir que ça change", avait-elle déclaré en 2015. LIRE EGALEMENT : ""Le Plus Grand Cabaret du monde" fait son retour !" Autant dire que pour Patrick Sébastien, la pilule a du mal à passer. Il y revient longuement dans un livre d’entretiens, "Sans chaînes

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET