Ophélie Fontana : " Etre reine est un métier qui s’apprend "

 © Jean-Michel Clajot/RTBF
© Jean-Michel Clajot/RTBF

Depuis six ans, elle commente avec ses invités l’un des rendez-vous marquants de la fête nationale. Et elle ne s’en lasse pas.

" Le 21 juillet reste pour moi associé à des souvenirs de famille et à une énorme liesse populaire. Quand, gamine, je regardais le défilé à la télé, j’étais à mille lieues de m’imaginer que j’allais le commenter ! Et je constate, au vu des audiences, que cela fait partie des traditions télévisuelles bien ancrées ", commence par nous dire la rayonnante Ophélie Fontana, qui excelle dans l’exercice depuis six ans.Pourtant, l’événement, même s’il est rassembleur, est assez répétitif. Avions qui zèbrent le ciel bruxellois, soldats foulant le pavé en saluant la tribune royale, bataillons marchant au pas en uniforme d’apparat, blindés, brigades à cheval et à moto, hélicos… toutes les forces qui œuvrent à la sécurité des citoyens sont réunies. Et la journaliste de nous les détailler, en compagnie cette fois du commandant Xavier Bonnewijn, le colonel de la protection civile, de Nicolas Tuts et de Vincent Dujardin, professeur d’histoire contemporaine. Cha

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET