Nous avons vu "Once Upon A Time... in Hollywood"

La rencontre de DiCaprio et Pitt est loin d'être le seul attrait du 9e film de Tarantino qui, encore une fois, s'est complètement lâché! D. R.
La rencontre de DiCaprio et Pitt est loin d'être le seul attrait du 9e film de Tarantino qui, encore une fois, s'est complètement lâché! D. R.

Le Hollywood de la fin des 60ies revu et corrigé par Tarantino : attention aux surprises ! Et puis, il y a Leo et Brad enfin réunis sur un grand écran. Eclatez-vous !

Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, stars du même film, tout le monde en rêvait. Et Quentin Tarantino a rendu ça possible dans son 9e (et peut-être dernier) film, déjà très médiatisé, "Once Upon A Time... in Hollywood", qui sort ce 14 août. Vous l’avez compris : ce titre est un clin d’œil appuyé au western spaghetti "Once Upon A Time In The West" ("Il était une fois dans l’ouest") de Sergio Leone. Ce fou génial de Tarantino est aussi un nostalgique du Hollywood de sa jeunesse et de vieilles séries oubliées. Astucieusement, il a créé deux personnages fictifs qu’il a plantés dans l’industrie du cinéma de la fin des 60ies. Le premier, Rick Dalton, incarné par DiCaprio, est un acteur alcoolique qui vient de perdre la série dont il était la star, "Bounty Law", et glisse lentement mais sûrement vers une voie de garage. Mais le producteur Marvin Schwarz (campé par un Al Pacino toujours fringant) lui parle de l

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET