Michel Blanc : “Parler de sujets graves avec légèreté, en ce moment, ce n’est pas de la tarte"

Michel Blanc au FIFF. © Reporters
Michel Blanc au FIFF. © Reporters

Après seize années uniquement devant la caméra, l’ancien du Splendid revient à la réalisation avec “Voyez comme on danse”, une comédie chorale aux dialogues étincelants, en salle depuis ce mercredi.

Lui qui avait réalisé quatre films en dix-huit ans, de “Marche à l’ombre” à “embrassez qui vous voudrez” en passant par “Grosse fatigue” et “Mauvaise passe”, aura mis plus de seize avant de revenir avec “Voyez comme on danse”, une comédie chorale née comme une suite d’”Embrassez qui vous voudrez” qui viendrait prendre des nouvelles des personnages. Certains n’ont pas été repris, d’autres sont arrivés, pour une ronde jubilatoire, relevée comme une bonne sauce par des dialogues irrésistibles, comme on en entend trop rarement. Carine Viard, Charlotte Rampling, Carole Bouquet, mais aussi Jacques Dutronc, Jean-Paul Rouve et William Lebghil valsent avec leurs soucis d’argent, leurs peine

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET