Michaël Miraglia, côté jardin

« Quand j’ai débarqué à Bruxelles, le parc du Cinquantenaire a été l'une de mes premières découvertes, celle d’un Bruxelles vert que je ne connaissais pas. J’avais l’impression que c’était notre Central Parc ! » © Danny Gys / Reporters
« Quand j’ai débarqué à Bruxelles, le parc du Cinquantenaire a été l'une de mes premières découvertes, celle d’un Bruxelles vert que je ne connaissais pas. J’avais l’impression que c’était notre Central Parc ! » © Danny Gys / Reporters

Chaque semaine, un visage de la télé vous emmène découvrir son coin de paradis dans notre belle Belgique. L’occasion pour ces personnalités de se raconter sous un jour inconnu des téléspectateurs.

Bizarre qu’en tant que Montois, vous ne nous ayez pas donné rendez-vous dans votre ville d’origine…Justement, quand j’ai débarqué à Bruxelles, le parc du Cinquantenaire a été l’une de mes premières découvertes, celle d’un Bruxelles vert que je ne connaissais pas. J’avais l’impression que c’était notre Central Parc ! On est en plein milieu de la ville ici et il y a une sérénité et en même temps une animation extraordinaires ! En dehors des heures de boulot, il y a des centaines de personnes en train de « chiller » dans l’herbe, de boire un petit verre de vin, d’écouter de la musique, c’est le paradis ! En plus, on est face à un symbole de notre pays. Je suis toujours impressionné par ce monument qui représente notre indépendance en 1830.LIRE EGALEMENT : "Michaël Miraglia  : ""Reporters" est proche des gens""

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET