Melissa Gilbert humiliée par Oliver Stone

Loin des projecteurs, Melissa Gilbert, 53 ans, est maman de deux enfants. © Reporters
Loin des projecteurs, Melissa Gilbert, 53 ans, est maman de deux enfants. © Reporters

Pour beaucoup, elle est restée la Laura de "La petite maison dans la prairie". Le réalisateur de "Platoon" n’est pas étranger à cette carrière qui a tourné court.

Endosser enfant un rôle qui porte une fiction n’est pas qu’une bénédiction. Rares sont les acteurs prodiges à avoir surmonter l’après. Melissa Gilbert en sait quelque chose. La Laura Ingalls de "La petite maison dans la prairie" n’a, à l’âge adulte, plus incarné de personnages principaux au cinéma.

Est-ce le grand déballage autour de Harvey Weinstein qui a incité l’actrice plutôt discrète à faire des révélations sur le milieu ? En tout cas, invitée d’une émission radio américaine, elle a fait des confidences sur les comportements dégradants (et pas que sexuels) dont les femmes sont victimes à Hollywood.

Tout d’abord, à mots couverts, en parlant des réalisateurs : « L’un de ces hommes puissants m’a humiliée pendant une audition car je l’avais embarrassé lors d’une soirée. Il me l’a fait payer et j’ai quitté la pièce en pleurant. Je suis apeurée de dire son nom, car j’ai peur des représailles. »

Puis, en donnant plus de détails, en évoquant le casting en question : le film "The Doors" que préparait Oliver Stone. « J’avais terminé l’audition et il m’a dit : "J’ai écrit cette scène pour toi, j’aimerais que tu la joues avec l’acteur, je veux voir l’alchimie qui se crée entre vous". », a rapporté Melissa Gilbert. « "Durant toute la scène, mon personnage était à quatre pattes en train de dire : 'B***-moi, bébé.' »

Une humiliation qui n’a cependant pas permis à la comédienne de figurer dans le film. Meg Ryan donna la réplique à Val Kilmer.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET