Mélanie Maudran : "Je ne sais pas voyager léger"

Mélanie Maudran de la série "Un si grand soleil" nous parle de son été 2019 © Philippe Leroux/FTV
Mélanie Maudran de la série "Un si grand soleil" nous parle de son été 2019 © Philippe Leroux/FTV

Tout l’été, Ciné-Télé-Revue va plonger dans les souvenirs parfois torrides des stars de séries. Cette semaine : Mélanie Maudran, d’"Un si grand soleil".

Tout d'abord, vos projets pour cet été ?

L’été, pour moi, c’est tout sauf des vacances avec mes enfants. En plus, je tourne en grande partie au mois de juillet. C’est seulement en août que je pourrai profiter de quelques jours avec mes proches.

Il paraît que vous êtes méticuleuse quand vous préparez vos valises…

Je suis obligée de dire la vérité, surtout si mon mari lit cette interview ! Je n’oublie rien car je prends quasi tout. Je suis l’illustration de la personne qui ne voyage pas léger. Quand on part en vacances, la voiture est surchargée. Parfois, pourtant, il m’arrive aussi d’oublier quelque chose, comme des cotons démaquillants. Très embêtant pour une femme !

La voiture est un moyen de transport que vous privilégiez ?

Oui, cela me rappelle mon enfance, quand je partais avec mes parents. Mon papa conduisait 8 heures d’affilée ! Comment y arrivait-il ? On partait de Bretagne jusque dans le Sud-Est, à Saint-Raphaël.

Une région où le soleil est bien présent !

Oh oui ! Mais j’étais aussi heureuse de retourner en Bretagne chez ma grand-mère. Ce sont même les plus belles vacances de ma vie, avec mes cousins et cousines. On se déguisait dans le grenier, on construisait des cabanes dans la forêt. Et quand la météo était avec nous, on se baladait le long de la mer. Ce sont des souvenirs indélébiles.

Sa photo de vacances

© Instagram
© Instagram

"J’aime partager des moments de ma vie de famille avec les internautes. Mon mari, lui, est plutôt discret. Et je respecte cela. De mon côté, je veux montrer un petit bout de ceux qui partagent ma vie car cela me représente bien."

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le Ciné-Télé-Revue du 11 juillet 2019.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET