Matthias Schoenaerts face à Margot Robbie

Les deux vedettes qui montent, qui montent, Matthias Schoenaerts ert Margot Robbie © Reporters
Les deux vedettes qui montent, qui montent, Matthias Schoenaerts ert Margot Robbie © Reporters

L’acteur belge continue d’étendre sa carrière internationale et devrait jouer un ancien nazi associé à une rescapée de la Shoah dans le thriller “Ruin”.

Il a déboulé dans le paysage audiovisuel francophone belge en 2011 comme un taureau lâché dans l’arène, avec “Tête de bœuf”, de Michaël R. Roskam. Matthias Schoenaerts, ses yeux bleus chavirants, ses muscles tout comme il faut et son rire tonitruant était pourtant déjà bien connu du côté flamand, où ce fils du comédien Julien Schoenaerts, né à Anvers en 1977, était monté pour la première fois sur les planches dès ses 8 ans. Aujourd'hui, il est une star internationale qui s'apprête à donner la réplique à la volcanique Margot Robbie.

La Belgique francophone manque un peu de curiosité envers le cinéma flamand. Il a été peu vu de notre côté dans le thriller “Loft”, d’Erik Van Looy, qui a été en Flandre un immense succès, au point de faire l'objet d'un remake US auquel Matthias a participé également. Mais c’est vraiment “Tête de bœuf”, nommé aux Oscars comme meilleur film étranger, qui a fait de l'Anversois une vedette aussi bien chez nous que dans le cinéma français et, mieux encore, anglo-saxon. "De rouille et d’os", avec Marion Cotillard sous la direction de Jacques Audiard, n’a été qu’une étape dans sa conquête du succès international. Ont suivi “Les jardins du roi”, du regretté Alan Rickman, “A bigger splash”, le remake de “La piscine”, avec Dakota Johnson, “Maryland”, avec Diane Kruger, “Danish Girl”, avec Eddie Redmayne, “Loin de la foule déchaînée”, avec Carey Mulligan, “Nos âmes la nuit”, un film Netflix avec Robert Redford et Jane Fonda, et dernièrement “Red Sparrow”, où il est l’oncle de Jennifer Lawrence.

Même si avec “Le fidèle”, de nouveau pour Roskam, ou prochainement avec “Koursk”, Matthias montre qu’il reste attaché à ses racines européennes, son avenir est à Hollywood. Et le nouveau projet qui s’annonce ne fait que renforcer cette idée: il devrait donner la réplique à une autre beauté du cinéma hollywoodien : Margot Robbie, dans “Ruin”, un thriller se déroulant immédiatement après la fin de Seconde Guerre mondiale.

Le film sera réalisé par Justin Kurzel (responsable d’“Assassin’s Creed”) et scénarisé par de nouveaux venus, Ryan et Matthew Firpo. On y suit un ancien capitaine nazi, joué par Schoenaerts, qui tente d’effacer ses crimes en éliminant les ex-membres de son équipe de SS. Margot Robbie, elle, interpréterait une rescapée de la Shoah, incarnée par Robbie qui s’associe avec lui pour se venger de ses tortionnaires. Le début du tournage est prévu au printemps prochain à Prague.

LIRE EGALEMENT : "Burt Reynolds est mort "

Si l’actualité de Matthias Schoenaerts est chargée, celle de Margot Robbie l’est tout autant, qui tourne actuellement “Once upon a time in Hollywood” sous la direction de Quentin Tarantino - comme le regretté Burt Reynolds. Elle sera prochainement à l’affiche de “Mary Queen of Scots”. Matthias Schoenaerts déjà joué un soldat allemand durant la Seconde Guerre, dans “Suite française”, de Saul Dibb, avec Michelle Williams.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET