Marseille, le "Bronx" d'Olivier Marchal

Kaaris, Stanislas Merhar, Lannick Gautry et David Belle, les flics mal embarqués de "Bronx", d'Olivier Marchal. © Netflix/Mika Cotellon
Kaaris, Stanislas Merhar, Lannick Gautry et David Belle, les flics mal embarqués de "Bronx", d'Olivier Marchal. © Netflix/Mika Cotellon

Le réalisateur de "36 quai des Orfèvres" part à Marseille pour son retour derrière la caméra avec “Bronx”, un polar ultrasombre proposé sur Netflix à partir du 30 octobre.

A Marseille, un groupe composé de quatre enquêteurs est embarqué dans une guerre entre deux clans de trafiquants de drogues. Mais dans un monde où tout le monde magouille, la différence entre les flics et les truands se résume parfois à la carte de police... Après s’être égaré quelque peu en tant qu’acteur (voir le désastreux “Papy sitter”), le réalisateur Olivier Marchal renoue pour Netlfix avec le style noir et glacé de ses films "36 quai des Orfèvres" et de "MR 73" - le début de "Bronx" faisant écho à la fin de ce dernier film. LIRE EGALEMENT : "25 ans de Jean-Paul Belmondo sur Netflix" Ancien insp

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET