Marie Gillain : "Je me suis inspirée de Denise Fabre"

 © Philippe Leroux/FTV
© Philippe Leroux/FTV

L’actrice liégeoise se transforme en femme-tronc dans "Speakerine", la nouvelle série événementielle de France 2. Une plongée dans l’univers de la télévision des années 1960.

Qu’est-ce qui vous a plu d’emblée dans le scénario de cette fiction télé ?La complexité de tous les parcours, mais aussi la dimension romanesque de cette histoire, l’intrigue policière, les jeux de pouvoir dans les coulisses du monde de la télévision, les liens familiaux, les questions de couple… La force de cette série, c’est qu’on a un mélange très habilement construit de tous ces genres.LIRE EGALEMENT : "Dominique Besnehard nous replonge dans le monde des speakerines"Vous incarnez Christine Beauval, speakerine-vedette de la RTF, la chaîne généraliste de l’époque. Adulée par le public, en coulisses, elle est plutôt jalousée, voire détestée. Pourquoi ?Car en tant que personnage public, elle suscite autant d’engouement, de passion que de haine. A l’époque, la speakerine incarnait la

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET