Luc Hennart : "Même mort, je serai toujours aussi turbulent"

Le non-renouvellement de son mandat de président du tribunal de première instance signe aussi la fin de sa participation à "Face au juge". © Reporters
Le non-renouvellement de son mandat de président du tribunal de première instance signe aussi la fin de sa participation à "Face au juge". © Reporters

Ce jeudi était présenté le nouveau casting de "Face au juge", bientôt de nouveau sur RTL-TVI. Avec le bientôt ex-président du tribunal de première instance. S’il a perdu son mandat, son sens de la formule sur ce revers et sur "Ni juge ni soumise" est resté intact.

C’était l’effervescence ce matin dans les couloirs de RTL-TVI, où était organisée la conférence de presse du retour de l’excellente émission de Julie Denayer "Face au juge", prochainement dans la grille des programmes. Outre la curiosité de découvrir le remplaçant du juge Martin, parti à la retraite, on trépignait d’impatience de savoir si Luc Hennart, star de l’émission, allait se soumettre au feu des questions des journalistes au lendemain de l'annonce de sa destitution prochaine. LIRE EGALEMENT : "Julie Denayer arrive chez TF1" Hier, en effet, les membres de la commission de nomination ont décidé de ne pas renouveler le mandat du président du tribunal de première instance de Bruxelles. Une surprise et un terrible revers. A-t-il ainsi payé l’interdiction qu’il a notifiée à sa subalterne, la juge d’instruction Anne Gruwez, de ne plus défendre le document

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET