"For Life" : condamné à la perpétuité, il devient avocat

L'Anglais Nicholas Pinnock, qu'on avait pu apercevoir dans le premier "Captain America", est impeccable dans cette nouvelle série. D.R.
L'Anglais Nicholas Pinnock, qu'on avait pu apercevoir dans le premier "Captain America", est impeccable dans cette nouvelle série. D.R.

De la finesse, de belles valeurs et pas trop de pathos : la série que vient de lancer ABC a tout d'un hit. L'artiste "50 Cent" en est l'un des producteurs exécutifs. 

C'est une série intelligente et sobre qu'a lancée la chaîne ABC ce mardi 11 février à 22h. Elle s'intitule "For Life" ("A vie", mais aussi "Pour la vie") et est librement inspirée par le destin exceptionnel d'Isaac Wright, qui fut emprisonné pour un crime qu'il n'avait pas commis et, derrière les barreaux, devint avocat. Il parvint d'abord à prouver l'innocence de vingt de ses camarades, et finalement la sienne. Son histoire était trop remarquable pour ne pas devenir une fiction, laquelle démarre sous de très bons auspices. Ici, on suit, à New York, Aaron Wallace, un Afro-américain dont l'existence vola en éclats le jour où la police saisit chez lui des paquets de drogue dont il ignorait la présence . Condamné à la prison à perpétuité pour traffic de drogue, il trouva des moyens détournés d'étudier le droit et décrocher son diplôme d'avocat. Au moment où la série commence, il y a neuf ans qu'il est "à l'ombre". Sa femme Marie (Joy Bryant) a refait s

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET