Les méchants font la loi

 © D.R.
© D.R.

Dans les années 80, les soap-opéras squattent quasiment toutes les soirées, alors que le pétrole coule à flots et que les héros croulent sous les dollars. Retour sur les anti-héros les plus emblématiques de l’époque.

1. J.R. Ewing ("Dallas") Derrière le succès des sagas familiales, il y a notamment le fait que pour la première fois, le héros n’est plus spécialement un gentil. J.R. Ewing (Larry Hagman), avec son petit rictus de satisfaction chaque fois qu’il commet un coup tordu, devient ainsi l’archétype du "méchant qu’on aime haïr". L’épisode "Qui a tiré sur J.R. ?" a battu, en 1980, tous

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET