Les Golden Globes lavent plus propres

Bye-bye "House of Cards". © Archives CTR
Bye-bye "House of Cards". © Archives CTR

Exit "House of Cards", bienvenue "Tout l’argent du monde" ! La sélection des 75es Golden Globes reflète l’influence des dénonciations des scandales sexuels à Hollywood.

Hier tombaient les différentes nominations pour les prochains Golden Globes, dont les sélections préfigurent ordinairement les futurs champions des Oscars. Inévitablement, les secousses telluriques provoquées par l’affaire Weinstein et la déferlante de révélations sur le comportement de prédateurs sexuels de pontes hollywoodiens ont pesé sur les choix des artistes nominés. Guillermo Del Toro, Christopher Nolan, Ridley Scott, Steven Spielberg et Martin McDonagh, plébiscités par les électeurs, ont l’avantage, en plus du talent, d’être "propres" - en espérant qu’aucune mauvaise surprise ne vienne démentir les votes de la Hollywood Foreing Press Association. Quand on voit la nomination en last minute de Christopher Plummer pour son rôle dans "Tout l’argent du monde", pas encore sorti en salles même aux USA, on ne peut s’empêcher d’y voir un choix plus politique qu’artistique. Pour rappel, Plummer a repris en une dizaine de jours l’essentiel des scènes précédemment

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET