Le retour d’une star des années 2000

 © CBS
© CBS

Clap de fin ce soir pour "Bull", la série procédurale emmenée par Michael Weatherly. Et la suite alors ?

C’est un retour sur nos écrans on ne peut plus réussi pour l’acteur après son départ de "NCIS", où il incarnait l’agent spécial Anthony DiNozzo : aux Etats-Unis, le show a déjà été renouvelé pour une troisième salve ! Mais avant d’en arriver là, place aux trois derniers épisodes de la saison inaugurale. Lesquels verront débarquer un visage familier des téléspectateurs de Club RTL, qui, dans les années 2000, mordaient à "Buffy contre les vampires" ! Eliza Dushku, éternelle Faith Lehane dans le feuilleton de Joss Whedon (à qui l’on doit entre autres les films "Avengers" et "Avengers : L’ère d’Ultron"), nous revient dans le costume de JP Nunnelly, patronne du meilleur cabinet spécialisé dans la défense criminelle de New York.

Si la comédienne est récemment apparue dans le téléfilm policier "The Saint" (à voir sur Netflix), qu’elle a prêté ses traits à Veronica Dawson dans "Banshee" et sa voix à Miss Hulk dans la série d’animation "Hulk et les agents du S.M.A.S.H.", c’est pour avoir joué la rivale de Sarah Michelle Gellar qu’elle est surtout connue. A l’époque, la jolie brune était encore mineure, mais avait déjà un beau palmarès cinématographique à son actif.

Une comédienne devenue réalisatrice

Remarquée à l’âge de 10 ans, Eliza Dushku a ainsi donné la réplique à la tout aussi jeune Katherine Heigl dans "That night", Robert De Niro et Leonardo DiCaprio dans "Blessures secrètes" ou encore Arnold Schwarzenegger et Jamie Lee Curtis dans "True lies", réalisé par James Cameron. Elle mettra ensuite sa carrière entre parenthèses pour se consacrer à ses études, avant de revenir devant les caméras. Sa popularité auprès des fans est telle que le contrat qui la liait à "Buffy contre les vampires" est prolongé jusqu’à la fin de la troisième saison, alors qu’elle était censée ne jouer que dans cinq épisodes. L’interprète de Faith passera également par le spin-off "Angel", consacré au personnage du même nom incarné par David Boreanaz, avant de retenter sa chance au grand écran. Elle partagera ainsi l’affiche d’"American girls" avec Kirsten Dunst, rejoindra Ben Affleck et Matt Damon dans "Jay et Bob contre-attaquent" et sera la vedette du premier volet de la saga horrifique "Détour mortel". En 2003, elle devient l’héroïne de "Tru calling", une fiction fantastique et dramatique qui met en scène une étudiante en médecine capable de revivre la dernière journée des morts de la morgue où elle travaille à mi-temps. L’accueil, très mitigé, signe l’arrêt du show après deux saisons. Quelques échecs cuisants dans les salles obscures plus tard, Joss Whedon lui propose une nouvelle série de science-fiction, « Dollhouse » (« maison de poupée », en français), dont l’annonce crée un véritable engouement sur la Toile. Cette production sera toutefois retirée de l’antenne après deux saisons en raison d’audiences moyennement satisfaisantes.

Eliza Dushku se fait alors plus rare, s’accordant quelques apparitions çà et là ("The Big Bang theory" et "FBI : Duo très spécial") entre deux doublages (elle se cache notamment derrière Catwoman dans l’acclamé "Batman : Year one"). Son personnage dans "Bull" n’a malheureusement pas été retenu pour un rôle régulier dans la deuxième saison. L’actrice s’est depuis tournée vers la réalisation avec son frère, Nate, également comédien.

"Bull", ce soir à 20 h 25 sur RTL-TVI.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET