Le film qui a tout changé pour Ryan Gosling

 © Bold Films
© Bold Films

Arte rediffuse "Drive" ce soir. L'occasion de (re)découvrir l'acteur époustouflant dans le rôle d'un cascadeur solitaire, mutique et ultraviolent...

Cascadeur à Hollywood le jour, un homme met sa dextérité au volant au service de truands quand vient la nuit. Sorti en 2011, "Drive" est rapidement devenu l’objet d’une véritable fascination. D’abord parce qu’il révélait au grand public la maestria du réalisateur danois Nicolas Winding Refn, jusque-là adulé discrètement par les plus geeks des cinéphiles. En quelques plans devenus cultes – cette scène dans l’ascenseur ! –, ce drame noir et hypnotique permettait aussi à Ryan Gosling d’enfin crever l’écran. Acteur propret de films policiers comme "La faille" ou de comédies romantiques comme "Crazy, stupid, love", sorti juste quelques semaines avant "Drive", il cassait le moule avec ce personnage quasi autiste.

Depuis, Ryan, 37 ans, n’a pas déçu, réussissant l’alchimie de longs métrages à la fois exigeants et populaires, que ce soit à travers "La La Land", de Damien Chazelle, ou "Blade Runner 2049", de Denis Villeneuve. A voir "Lost River", le film étrange et contemplatif qu’il a réalisé en 2014, le cinéma d’auteur est ce qui l’anime. Avec la fidélité, puisqu’il sera cette année le cosmonaute Neil Armstrong pour Chazelle et peut-être bien de l’aventure de "Dune", le remake du film maudit que Villeneuve envisage de réaliser.

"Drive", à 20h55 sur Arte

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET