Le dessin animé censé enfoncer Trump

Trump, représenté au lit avec sa femme Melania.  / Capture d'écran.
Trump, représenté au lit avec sa femme Melania. / Capture d'écran.

L’actuel résident de la Maison-Blanche est au centre d’une série animée qui se veut satirique mais s’avère moins drôle que le vrai Trump. 

Ça n’est pas une surprise : Donald Trump est une bénédiction pour les médias américains, télévisés surtout. Sa personnalité, ses débordements, ses Tweets et ses multiples réflexions ô combien philosophiques ont littéralement boosté l’audience de chaînes politiques comme MSNBC ou CNN, qui ne le ménagent pourtant pas. Pas la peine de faire nous faire un dessin : s’il y a désormais un dessin animé consacré au 45e et très controversé patron de la Maison-Blanche, c’est aussi parce que le personnage passionne les foules. Dans tous les sens du terme.

Ce dimanche 11 février, la chaîne Showtime, plus libre que les grands networks de diffuser des choses à contre-courant, lançait "Our Cartoon President", qui compte pour l’instant dix épisodes et fait découvrir Trump dans son quotidien, le matin au lit avec Melania, en réunion avec ses collaborateurs ou face à ses deux nigauds de fils.

Le comédien Stephen Colbert, qui a son talk-show chaque soir sur CBS, nous a parlé de cette parodie à la sauce "Simpsons" ou "Bob Burger" dont il est l’un des producteurs exécutifs. On lui a fait remarquer que ça allait être difficile pour elle de suivre l’actualité liée à Trump, parce qu’avec lui, il y a de nouvelles perles tous les jours. « Notre but n’est pas revenir sur ce qui se passe dans la réalité, mais de montrer les relations qu’entretiennent en coulisses tous ces gens que nous connaissons. Nous inventons les situations, mais elles reflètent ce qui a vraiment lieu à la Maison Blanche (…) Je ne plaisante pas. Quoi qu’on puisse imagine au sujet de l’administration Trump, c’est la réalité. C’est le reste qui est un mensonge. C’est génial. Notre série,  c’est donc comme si l’équipe d’un documentaire avait eu l’honneur d’être accueilli par le Président qui l’a laissé filmer à n’importe quel moment. »

Cette série n’est-elle pas un danger dans le sens où elle "normalise" Trump ? Et puis, parce qu’il y est dessiné et animé, celui-ci semble plus mignon qu’il ne l’est en vrai. Évidemment. « Je ne pense pas qu’on en fait un portrait flatteur, assure Colbert. Même dans le dessin animé, il n’y a rien de normal à ses comportements. Bien sûr, notre série, c’est de la comédie, c’est du dessin animé et c’est marrant à regarder.  Mais en abordant des sujets graves et sérieux, on tient à rappeler au public que l’attitude de Trump n’est jamais, et en rien, acceptable. »

Si elle veut refléter la réalité, on se demande quelle est la raison d’être de cette série présentée comme satirique, et dont on a trouvé le premier épisode plat et sans humour. Pour faire rire, elle devrait être mille fois plus corrosive et caricaturale. Mais comme Colbert le dit, l’idée est de montrer au public qu’au fond, on ne peut pas rigoler de ce que fait Trump. Du coup, "on a un problème, Houston". Et puis, comme Trump est déjà un gag permanent, craignons qu’aucune version fictive de lui-même ne pourra l’égaler sur le terrain de la honte et du ridicule. Un coup dans l’eau.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET