Le Belge Fouad Hajji dans le spin off d'"Esprits Criminels"

Le Belge Fouad Hajji dans le spin off d'"Esprits Criminels" © Fouad Hajji / DR

Notre compatriote, originaire de Vilvoorde, nous parle du tournage de l'épisode qui vient d'être diffusé sur la chaîne CBS. On est trop content pour lui !

Il y a quelques minutes, s'est achevé sur la chaîne CBS le 7e épisode de la série "Esprits Criminels : Au-delà des frontières", où notre compatriote Fouad Hajji a joué les guest-stars ! (La séquence en question est à découvrir ci-dessus).

Capture d'écran

 

Nous vous avons déjà parlé de cet acteur de 33 ans originaire de Vilvoorde qui se démène beaucoup pour se bâtir une carrière digne de ce nom à Hollywood. Il est en très bonne voie... Cette série spin off d'"Esprits Criminels", où des enquêtes sont menées aux quatre coins du monde, n'est toujours pas diffusée sur RTL-TVI, donc on n'en révélera pas trop sur l'épisode de ce mercredi, si c'est qu'il se passe à Casablanca au Maroc. Fouad nous a confié qu'il avait tourné dans les studios de CBS, à Los Angeles, où il s'est exilé avec son épouse il y a 6 ans. " Ca fait toujours plaisir de pouvoir travailler avec des studios, car on est toujours un peu gâté chez eux", nous a-t-il dit. "J'ai eu l'occasion de travailler avec Gary Sinise pour ma grande scène finale. Ce que j'ai beaucoup aimé, c'est que le réalisateur Alec Smight m'a donné beaucoup de liberté, ce qui n'est pas toujours le cas quand on tourne pour la télé. En général, tout doit aller très vite. "

Il ajoute que son personnage dans cet épisode intitulé "Citoyens du monde" s'appelle Amajagh. " Pour l'interpréter, j'ai dû apprendre la 'chelha', un dialecte de la région. Ce n'était pas facile mais très amusant. J'ai passé quatre jours super en compagnie d'autres acteurs qui jouent mes frères. Après avoir visionné l'épisode, je suis très content du résultat et surtout très honoré d'avoir pu participer à cette aventure. Cela me donne du courage pour continuer mon chemin ici à Los Angeles. " Et Dieu sait s'il en faut, du courage, quand on est comédien dans la cité des anges. A très vite, Fouad, et bravo pour la rage !

Jean-Philippe Darquenne, correspondant à Los Angeles.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET