L'affaire Weinstein racontée par Twitter

Depuis que le producteur a été accusé d'agressions sexuelles par plusieurs actrices, les langues se délient à Hollywood, en France mais aussi dans les sphères politiques. On fait le point.

1. Rose McGowan, porte-parole censurée des victimes

Tout a commencé avec un tweet de Ben Affleck dans lequel l'acteur réagit à l'affaire Weinstein.

"Je suis attristé et fâché d'apprendre que l'homme avec qui j'ai travaillé a usé de sa position pour intimider et agresser sexuellement ces femmes pendant des décennies"

Un beau message, mais seulement en apparence : selon Rose McGowan, Ben Affleck était bel et bien au courant des agissements du producteur puisqu'elle lui en avait personnellement fait part.

""Mon Dieu, je lui ai dit d'arrêter ça", c'est ce que tu m'as dit" avant d'ajouter :

"Ben Affleck, va te faire f*****"

Ce dernier message lui a valu un bannissement de 12h du réseau social. Une décision qui tombe plutôt mal quand les femmes sont appelées à témoigner. Pendant ce temps, des journalistes et célébrités accusent d'autres acteurs d'avoir couvert le producteur, les noms de Russell Crowe ou encore de Matt Damon sont ainsi régulièrement cités.

2. Les actrices françaises témoignent

Les Américaines ne sont pas les seules à avoir élevé la voix, Léa Seydoux, Judith Godrèche ou encore Emma de Caunes disent elles aussi avoir été victimes des propositions indécentes d'Harvey Weinstein. Emma de Caunes est d'ailleurs un "relai" francophone important dans ce dossier sur Twitter. Elle peut aussi compter sur le soutien sans faille de son père, Antoine de Caunes, qui a signé une tribune cinglante sur France Inter.

3. Les politiques s'en mêlent

L'affaire atteint aussi la sphère politique. Harvey Weinstein est proche de la famille Obama et du clan démocrate. Il a financé plusieurs campagnes à hauteur de 1,4 million de dollars depuis 1990. Habitué de la Maison Blanche, il a dîné avec les plus grands et a même pris Malia Obama sous son aile lors d'un stage en février dernier. Hillary Clinton a tout de même condamné les agissements du producteur, en se disant "choquée et écœurée" tandis que le couple Obama se dit "dégoûté".

4. Les hommes eux aussi victimes d'attouchements

Le scandale Harvey Weinstein semble n'être que la partie émergée de l'iceberg. D'autres témoignages arrivent et ne visent plus particulièrement le producteur. Des témoignages de femmes, mais aussi d'hommes qui ne sont pas épargnés par le harcèlement sexuel à Hollywood. James Van Der Beek, ancienne star de la série "Dawson", a ainsi témoigné de sa douloureuse expérience lorsqu'il était jeune acteur.

"Des hommes plus âgés et puissants m'ont attrapé les fesses. Ils ont eu des conversations sexuelles inappropriées avec moi quand j'étais beaucoup plus jeune"

Un autre acteur a créé la surprise avec un nouveau témoignage accablant les producteurs hollywoodiens.

"Cette affaire avec Harvey Weinstein me traumatise. Pourquoi ? Parce que ce genre de chose est arrivée à MOI."

Terry Crews, connu pour ses rôles dans "Ma famille d'abord", "Expendables" ou encore "Brooklyn nine-nine" raconte alors son histoire dans une série de tweets. "L’année dernière, ma femme et moi étions à une fête et un producteur haut placé m’a chopé les parties. Je lui ai demandé ce qu’il faisait, ma femme a tout vu, et on l’a regardé comme s’il était fou. Il nous souriait. J’allais lui régler son compte, puis je me suis dit que ça passerait mal. "Un noir de 110 kilos explose un nabab", voilà ce qu’aurait lu en une. Sauf que je n’aurais pas pu la lire, parce que j’aurais été EN PRISON. Alors on est partis."

L'affaire Weinstein serait-elle le début d'un scandale à plus grande échelle ?

 

Nicolas Koussa

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET