Laeticia Hallyday nie avoir manipulé Johnny

Laeticia Hallyday riposte face aux accusations qui la visent concernant le testament de Johnny Hallyday. © Reporters
Laeticia Hallyday riposte face aux accusations qui la visent concernant le testament de Johnny Hallyday. © Reporters

Dans un nouveau communiqué publié par son avocat, la veuve du rockeur, Laeticia Halllyday riposte face aux accusations "diffamatoires" et "nauséabondes" qui la visent depuis la publication du testament de son époux.

La famille de Johnny Hallyday continue de s’attaquer par médias interposés, à travers des lettres, des communiqués, et des interviews de leurs proches, concernant l’héritage du Taulier. Ce jeudi 1er mars, Me Ardavan Amir-Aslani, a souhaité faire une mise au point et répondre aux nombreuses attaques auxquelles doit faire face la mère de famille. L’avocat de Laeticia Hallyday, qui défendait également le rockeur, "ne laissera jamais dire que son défunt client ait pu être une personne manipulée et prendra toutes les mesures nécessaires pour faire respecter la dignité de sa mémoire", comme l’indique le communiqué transmis à l’AFP. En plus de nier toute manipulation de la part de sa cliente, il ajoute que Johnny a "pris toutes les décisions concernant sa succession avec toutes ses facultés mentales et son libre arbitre" : « [Il] ne peux tolérer que celle qui fut l'épouse de Johnny Hallyday pendant 23 ans, celle qui avait toute sa confiance et qui doit assurer aujourd'hui l'avenir de leurs deux filles mineures, soit ainsi vilipendée et insultée, par des personnes qui ignorent absolument tout du fond de l'affaire. »

Allant plus loin, l’homme de loi affirme penser sérieusement à attaquer en diffamation les personnes qui ont insinué des intentions malfaisantes de la part de la maman de Jade et Joy. « Des personnes, dont la plupart n'étaient plus en relation avec Johnny Hallyday depuis des années, s'expriment aujourd'hui en son nom afin de mettre en doute ses dernières volontés en invoquant notamment un soi-disant état de faiblesse » déclare-t-il. Par ailleurs Me Amir-Aslani souhaite réfuter le terme "déshérité", utilisé dans le traitement de l’affaire depuis qu’elle a éclaté. Pour lui il s’agit d’un "terme mensonger", puisque le rockeur estimait "avoir fait le nécessaire de son vivant pour mettre ses enfants majeurs à l'abri du besoin". Visiblement remonté, l’avocat termine ainsi son communiqué : « Laeticia Hallyday ne cédera ni aux manœuvres d’intimidation ni aux attaques injurieuses et attend que justice soit rendue afin de faire respecter les dernières volontés de son mari. »

La bataille juridique opposant les enfants aînés de Johnny Hallyday à sa dernière épouse a été révélée le 12 février dernier, deux mois après son décès. Laura Smet avait alors publié une lettre ouverte dévoilant avoir été déshéritée par son père, et annonçant son intention de lancer, avec son frère David Hallyday, une action en justice afin de contester le testament américain de Johnny. Depuis, les personnalités proches des deux clans ont marqué leur soutien. Sylvie Vartan et Jacques Dutronc sont parmi les derniers en date à avoir critiqué la décision de la star. « J'ai du mal à croire que l'homme que j'ai aimé ait pu renier son sang, son histoire. » annonçait sur le plateau de Laurent Delahousse la mère de David Hallyday et ex-épouse de Johnny ; alors que son comparse des Vieilles Canailles, cinglant, déclarait au Parisien : « On ne déshérite pas ses enfants, ça ne se fait pas ! » Jean-Claude Camus a quant à lui récemment pris la défense de Laeticia Hallyday, assurant que cette dernière n’avait pas tenu les aînés du Taulier à l’écart dans ses derniers jours.

Fiona Gahimbare

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET