L’actu Netflix : nouvelles saisons, nouveaux contenus

Le géant de la SVOD prévoit près de 700 nouveaux programmes originaux en 2018. © Netflix
Le géant de la SVOD prévoit près de 700 nouveaux programmes originaux en 2018. © Netflix

En plus de renouveler ses séries (et de produire toujours plus), le géant du streaming met à nouveau le cap sur la Colombie et prépare un documentaire inédit sur les attentats de Paris.

"Distrito Salvaje"

Netflix a décidément un truc avec l’Amérique latine. Après "Narcos" et "Siempre Bruja" (en cours de production), le géant américain vous invite de nouveau en Colombie avec "Distrito Salvaje" (Quartier sauvage). Cette fois, pas de narcotrafiquant à l’horizon. Pas de sorcière débarquée du passé non plus ! La série entend se calquer sur l’actualité récente du pays. Lequel, le 20 septembre 2016, a vu son gouvernement parvenir à un accord de paix avec la guérilla marxiste des Farc (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie) après un demi siècle de conflit et quatre ans de négociations. L’histoire de Jhon Jeiver, jeune guérillero qui tente de se réinsérer dans la société, nous sera ainsi contée en dix épisodes. Le tournage devrait démarrer en mai, pour une diffusion prévue en 2019. Côté casting, on annonce Juan Pablo Raba et Cristina Umaña, interprètes respectifs de Gustavo Gaviria, le cousin de Pablo Escobar et la mafieuse Judy Moncada dans "Narcos".

"13 novembre : Fluctuat nec mergitur"

Le service de vidéos à la demande s’est associé avec les frères Naudet pour sortir un documentaire sur les attentats de Paris, attendu en milieu d’année. Les réalisateurs français, à qui l’on doit déjà le téléfilm didactique "New York : 11 septembre",  ainsi que "9/11 : 10 Years Later", reviendront en trois épisodes sur les tragiques événements de la nuit du 13 novembre 2015, où une série de fusillades et d’attaques suicide islamistes ont fait 130 morts et 413 blessés dans la capitale française. "13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur" laissera la parole aux survivants, mais aussi aux pompiers et forces de l’ordre intervenus au moment des faits. Plusieurs personnalités politiques, à l’instar d’Anne Hidalgo et François Hollande, s’exprimeront également face caméra. « Ce documentaire qui a adopté la devise de la ville de Paris est lié à ce que nous avons vécu le 11 Septembre 2001, expliquent au Figaro Jules et Gédéon Naudet. Quand on traverse un tel traumatisme, on voit à la fois le pire de l'humanité et aussi le meilleur, des gestes d'entraide et de courage. »

Et de préciser : « "13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur" n'est ni une enquête, ni un reportage. On veut utiliser le moins d'images de ce soir-là possible. On refuse le sensationnalisme. C'est un récit à hauteur d'homme qui parle aussi de comment on se reconstruit ensuite, qui évoque la résilience. (…) Les associations (de victimes) nous ont aidés à trouver les participants. Beaucoup de rencontres ont été nécessaires. »

Quant à savoir pourquoi Netflix : « Nous voulons que ceux qui visionnent ce documentaire puissent prendre le temps, le découvrir à leur rythme. S'ils ont besoin de faire des pauses dans ce récit difficile, de le regarder en plusieurs morceaux, ils en auront la possibilité. »

Et de 5 pour "Black Mirror"

L’anthologie dystopique de Charlie Brooker a été renouvelée pour une cinquième salve ! « C'est le futur. Black Mirror saison 5, prochainement sur Netflix », ont ainsi pu lire les internautes sur les réseaux sociaux de la plateforme. Pour l’heure, aucune précision concernant le tournage, le casting, les thèmes abordés et la date de diffusion n’ont été communiquées. On ne sait pas non plus de combien d’épisodes sera composée cette nouvelle saison. La première en comptait trois, la seconde quatre et les deux suivantes, six. Pour ceux qui n’auraient pas encore succombé à la série, cette dernière explore un futur plus ou moins proche dans lequel l’homme se retrouve plus que jamais en proie à la technologie et ses dérives. Un monde aussi fascinant que flippant !

Toujours plus de productions originales

Netflix diffusera cette année plus de programmes originaux que la télévision américaine n’a produit de série l’an dernier ! Au total, ce sont près de 700 productions propres au service de SVOD (fictions, documentaires et spectacles confondus) qui seront prochainement proposées aux abonnés. « C’est plus que la totalité des 487 séries produites par l’industrie américaine », souligne le site businessinsider.fr. « En janvier 2014, Netflix n'avait produit que dix séries originales. »

 

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET