La fratrie Hazard par les yeux de M’bo Mpenza

Le foot, une passion fraternelle pour ces quatre-là... © Photonews
Le foot, une passion fraternelle pour ces quatre-là... © Photonews

L’ex-Diable Rouge a lui aussi évolué en équipe nationale avec son frère, Emile. Il nous livre son regard sur les deux frères qui s’illustrent en équipe nationale.

Comment expliquez-vous qu’au sein d’une même fratrie, deux talents puissent surgir au plus haut niveau ? Dans notre cas, Emile et moi avions tous les deux le virus du foot dès le plus jeune âge. On a toujours vécu ensemble, joué ensemble, effectué des matchs chez les jeunes ensemble. C’était tout à fait naturel. Et c’est un honneur de jouer avec son frère. On est aussi compétiteurs dans l’âme, et quand on se retrouve avec un frère qui a un talent fou – ce qui était le cas avec Emile – on essaye de recopier ce qu’il fait, de s’améliorer. Mais sans penser qu’un jour on évoluerait côte à côte en championnat. LIRE EGALEMENT : "Coupe du monde 2018 : découvrez le nom des 23 Diables Rouges sélectionnés" Il n’y a pas de concurrence lorsqu’un des deux est considéré comme meilleur ? Non, au contraire, c’était une fierté pour moi qu’on parle beaucoup d’Emile. Et de mon côté, je me disais qu’il fallait que je m’améliore. Evidemment, ça donne parfois des situations étonnantes. C’est arrivé en r

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET