"La forme de l’eau" émerge aux Oscars

2 Oscars pour "La forme de l'eau", le film de Guillermo del Toro © DR
2 Oscars pour "La forme de l'eau", le film de Guillermo del Toro © DR

Compte-rendu de la 90e cérémonie des Oscars où presque tout le monde a reçu quelque chose. Mais après le show, un Oscarisé s’est fait traiter de violeur…

A l’issue de la 90e nuit des Oscars qui vient de se terminer au Dolby Theatre d’Hollywood, on doit écrire que les prix ont été assez partagés, même si "La forme de l’eau", nommé dans 13 catégories, s’est détaché en raflant l’Oscar du Meilleur Film et celui du Meilleur Réalisateur, en l’occurrence le Mexicain Guillermo del Toro. Celui-ci a bien rappelé qu’il était un immigré. La prestigieuse Academy a donc récompensé cette fable très esthétique qui raconte la passion de deux êtres marginaux, une femme d’ouvrage muette et une créature mi-homme mi-poisson.

D’un autre côté, plus que jamais, elle a clairement tenu à ouvrir de nouvelles portes sur la diversité, offrant d’abord à "Get Out" l’Oscar du Meilleur Scénario Original. Pour rappel, "Get Out" est cette histoire à la fois drôle et terrifiante d’un jeune noir littéralement mis à mort par sa blanche belle-famille. Par ailleurs, le film chilien "A Fantastic Woman", dont la star est la comédienne transgenre Daniela Vega, a aussi fait la différence dans la catégorie « Meilleur film en langue étrangère". Quant aux victoires du film d’animation "Coco" (Pixar), plongé au cœur de la culture mexicaine, et celle de James Ivory (89 ans), co-scénariste de "Call me by your name",  qui avait déjà fait beaucoup pour la cause gay en réalisant  "Maurice" il y a plus de 30 ans, elles sont également très signifiantes.

Comme il fallait s’y attendre, à plusieurs moments de la soirée, il fut question du combat des femmes à Hollywood contre les abus sexuels, à travers les mouvements #MeToo et #TimesUp. Quasiment d’entrée de jeu, l’animateur Jimmy Kimmel a déclaré en s’approchant sur scène d’un Oscar géant : "Après toutes ces années, tous ces prix remis pour toutes ces prouesses accomplis dans le show business, Oscar est toujours n°1. Il est l'homme le plus aimé et respecté d'Hollywood et il y a une très bonne raison à ça. Regardez-le : on peut voir où il a ses mains, il ne dit jamais de gros mots et surtout, il n'a pas de pénis." Puis il a directement nommé Harvey Weinstein, que l’Academy a pris la décision d’exclure de ses rangs. "On devait montrer exemple, on ne peut laisser faire des choses comme ça. Le monde nous regarde, nous, Hollywood."

L'avènement des femmes

Un peu plus tard, les actrices Ashley Judd, Salma Hayek et Annabella Sciorra, qui furent les premières à révéler publiquement ce que Weinstein leur avait fait et la pression qu’il leur avait mise, étaient sur scène pour se féliciter du changement en cours. Et dans la salle, on a vu, au même moment, Mira Sorvino, dont la carrière avait été stoppée d’un coup sur ordre de ce même cher Harvey. Sur le tapis rouge, Salma Hayek avait annoncé que serait projetée une vidéo évoquant la lame de fond qui frappe le milieu du cinéma depuis six mois. "Ce soir, nous allons célébrer le fait que les femmes ne devront plus batailler autant désormais".

salma_hayek_wenn33863527.jpg

En fin de cérémonie, Frances McDormand, qui a été élue "Meilleure Actrice de l’Année" pour sa composition de femme acariâtre et détruite par le chagrin dans "Trois Bilboards : Les panneaux de la vengeance", en a remis une louche. Elle a fait se lever toutes les femmes artistes de l’assistance et s’est adressée aux hommes avec ces mots : "OK, regardez autour de vous, regardez bien parce que nous avons toutes des histoires à raconter et des projets à financer."

Hélas, le rideau était à peine tombé que la toilé s’est déchaînée sur l’un des Oscarisé, le joueur de basket Kobe Bryant, qui a produit le court-métrage d’animation "Dear Basketball". Sur Twitter, il n’a pas fallu longtemps pour que soit rappelé le viol dont il a été accusé, en 2003, par une employée d’hôtel de 19 ans. Laquelle n’a finalement pas témoigné, laissant l’affaire sans suite. "Vous venez de donner un Oscar à un violeur", s’est déchaînée sur Twitter la féministe Jaclyn Friedman. Ca la fout mal, évidemment…

Voici les principaux lauréats :

Meilleur film

"La forme de l’eau"

Meilleur acteur

Gary Oldman pour "Les Heures Sombres"

Meilleure actrice

Frances McDormand pour "Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance"

Meilleur acteur dans un second rôle

Sam Rockwell pour "Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance"

Meilleure actrice dans un second rôle

Allison Janney pour "I, Tonya"

Meilleur réalisateur

Guillermo del Toro pour "La forme de l’eau"

Meilleur scénario/adaptation

"Call me by your name"

Meilleur scénario original

"Get Out"

Meilleure Cinématographie

"Blade Runner 2049"

Meilleur film d'animation

"Coco"

Meilleur Film de Langue Etrangère

"A Fantastic Woman" (Chili)

Meilleure chanson originale

"Remember Me" ( "Coco")

Meilleure musique

"La forme de l’eau"

Meilleurs effets spéciaux

"Blade Runner 2049"

Meilleurs costumes

"Phantom Thread"

 

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET