"Koh-Lanta" : il s’agit bien d’une accusation d’agression sexuelle

Alexia Laroche-Joubert a estimé que la sérénité n'était plus là pour continuer le tournage. © C8
Alexia Laroche-Joubert a estimé que la sérénité n'était plus là pour continuer le tournage. © C8

L’info a été confirmée par la productrice du jeu, Alexia Laroche-Joubert. Mais le candidat incriminé nie les faits reprochés.

Après toute une journée à tenter de savoir ce qui s’est réellement passé sur la prochaine saison de "Koh-Lanta", pour que la suite du tournage soit définitivement annulée, la maison de production a finalement reconnu qu’il s’agit bien d’une affaire d’agression sexuelle ! "Dans la nuit du 4e au 5e jour de tournage une concurrente a fait état de faits susceptibles de relever d’une agression sexuelle", a indiqué dans un communiqué Alexia Laroche-Joubert, la présidente d’ALP, en précisant cependant que ces faits sont formellement contestés par le concurrent concerné. Et d’ajouter : "Nous ne sommes ni juge, ni procureur et tenons à respecter la parole de l’une comme la présomption d’innocence de l’autre."

Ce qui n’a pas empêché Alexia Laroche-Joubert de prendre une mesure aussi radicale que de stopper définitivement le tournage. "Koh-Lanta est un jeu d’aventure familial. J’ai estimé en concertation avec les équipes sur place que les conditions de la réalisation de cette nouvelle édition n’étaient plus suffisamment sereines. C’est un choix qui s’est imposé à nous pour le bien des participants et de nos équipes."

Le communiqué de la maison de production. © ALP
Le communiqué de la maison de production. © ALP

Si pour l’heure aucune plainte officielle n’a été déposée, on peut s’attendre à en savoir davantage dans les heures ou les jours à venir. Un coup dur en tout cas pour TF1 qui devra se passer du jeu d’aventure à la rentrée.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET