Kit Harington fait des infidélités à Jon Snow

Kit Harington, alias l'éternel Jon Snow de GoT, dans "Gunpowder". © Capture d'écran
Kit Harington, alias l'éternel Jon Snow de GoT, dans "Gunpowder". © Capture d'écran

Nous avons vu le premier épisode de "Gunpowder", mini-série jouée, co-écrite et co-produite par le héros de "Game of Thrones". Lequel n'y porte toujours pas le jeans et le tee-shirt !

Alors que "Game of Thrones" (GoT) touche à sa fin (la 8e et dernière saison est attendue en 2019), Kit Harington a déjà commencé à prendre ses distances avec le personnage de Jon Snow en tournant une autre série. Celle-ci a pour titre "Gunpowder" et ne comprend que trois épisodes dont le premier a été diffusé ce lundi 18 décembre aux États-Unis, précisément sur HBO, la chaîne payante qui abrite déjà GoT. Mais attention, c'est une production de la BBC, où elle a été lancée en octobre.

Elle retrace d'ailleurs un épisode de l'histoire britannique, à savoir ce qu'on a appelé la conspiration des poudres, que fomenta à Londres, au début du 17e siècle, un certain Robert Catesby, dont Kit Harington est un descendant direct. Il était logique que l'acteur de 30 ans (31 le 26 de ce mois) ait envie de faire revivre son aïeul sur le petit écran, et co-écrive et produise "Gunpowder". Au début de cette reconstitution, on assiste à l'exécution atroce d'une femme catholique et d'un jeune prêtre (l'une par suffocation, l'autre par éviscération et démembrement) par les hommes du monarque protestant Jacques Ier. Pour venger ces martyrs assassinés au nom de la religion, Robert dit "Robin" ne tarde pas à préparer, avec notamment le célèbre Guy Fawkes (Tom Cullen), un attentat visant à faire sauter la chambre des Communes lors de la cérémonie d'ouverture du parlement en novembre 1605.

Nous avons trouvé la mise en place de la série un peu lente, mais de qualité. Et parce qu'il ne porte toujours pas de jeans et de tee-shirts, Kit, finalement peu présent dans celle-ci, ne parvient pas à faire oublier Jon Snow. Ce qu'il y a de bien, c'est que, grâce à lui, des tas de gens vont suivre cette production qui est d'abord un cours d'histoire montrant pour l'anecdote l'inutilité des liaisons des conspirateurs et l'Espagne par canaux retour. Elle fait un petit arrêt à Bruxelles, aussi... et a Liv Tyler dans ses premières rôles. Ne manquez pas son passage prochain sur une chaîne belge !

 

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET